La Ceni attend l’appui de la communauté internationale

0
13

Ceni_1 (1)Les membres du bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendantes ont eu une séance du travail, hier mercredi 15 avril 2015, au siège de cette institution, avec l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour les Grands Lacs, Said Djinnit, accompagné de Modibo Touré, Conseiller Spécial avec rang de Sous-secrétaire Général ; de Said Condé, Assistant spécial et de Marc-André Lagrange, Chef Bureau de Liaison.

C’est le vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI),  André MPUNGWE SONGO, qui était en première ligne, suite à l’absence du président de cette institution, l’Abbé Malumalu.  Les deux parties ont passé en revue toutes les questions liées à l’organisation des élections en RDC. Le bureau de la CENI a, à cette occasion, dressé un état des lieux de la mise en œuvre du calendrier électoral global ainsi que de la planification des opérations de réception et traitement des candidatures pour les élections urbaines, municipales et locales, couplées aux provinciales. Le Vice-président de la CENI a saisi cette occasion pour remettre officiellement une copie du calendrier électoral à l’Envoyé Spécial de Ban-Ki-Moon dans la région des Grands Lacs.

La CENI attend de la Communauté internationale des actions d’accompagnement du calendrier électoral global

          Outre que la CENI a fait part des avancées palpables dans la prise en charge des contraintes émises par elle à travers le calendrier rendu public le 12 février 2015, il a également indiqué à ses hôtes que l’appui logistique attendu de la MONUSCO reste et demeure indispensable dans la prise en charge des opérations électorales en République Démocratique du Congo. Parlant des contraintes, les membres de la CENI ont invité leurs hôtes du jour à appuyer par le lobbying et des actions concrètes, la mise œuvre efficiente dudit calendrier. La CENI a également plaidé pour la formalisation rapide du Projet d’Appui aux Processus électoral au Congo (PACEC) actuellement sous la gestion du PNUD.

                       En réponse, l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies a promis de sensibiliser les représentants des pays membres du Comité de Partenariat des élections pour des réponses précises aux différentes préoccupations de la CENI.

Dorcas NSOMUE