La Cenco passe de la parole aux actes

0
40

Dans leur message délivré la semaine dernière et intitulé « Non à la balkanisation de la RDC », les évêques avaient promis de mener des actions pour faire comprendre à la communauté internationale que l’intégrité territoriale congolaise n’était pas à négocier. L’abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la Cenco, a livré les 5 principales actions que l’Eglise catholique compte entreprendre à partir du 30 juillet 2012 dans ses diocèses. Voici dans son intégralité, le message de la Cenco tel que lu par son secrétaire général.

 A I’issue de leur 49ème Assemblée Plénière, les Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) avait publié un communiqué sur la situation de guerre dans le pays intitulé : « Non à la Balkanisation de la RD Congo ! ».
Dans ce communiqué, ils exprimaient leur profonde consternation sur la guerre qui sévit encore dans le Nord et Sud-Kivu et qui est I’illustration du plan de balkanisation maintes fois dénoncé dans leurs déclarations et messages.
 Attachés au plus haut point à I’unité de la nation congolaise, les Evêques réaffirmaient l’unité et I’indivisibilité de la RD Congo dans ses frontières issues de la colonisation et reconnues par la Communauté internationale le 30 juin 1960.
 Ils annonçaient également que I’Eglise catholique engagerait des actions concrètes pour traduire dans les faits son refus de la balkanisation de la RD
Congo.
 Je suis heureux aujourd’hui de vous communiquer les actions arrêtées par la CENCO à cet effet. Il s’agit de cinq principales actions.
1. Triduum de prière pour la paix, I’unité et I’intégrité du territoire du 31 juillet au 1er août 2012 avec une prière pour la paix à réciter chaque jour à la fin de la célébration eucharistique et des assemblées de prière
2. La marche de I’espérance le 1er août 2012 dans tous les diocèses de la RD Congo pour dire non à la balkanisation.
3. Une action caritative (collecte de fonds et dons divers) organisée dans tous les diocèses pour venir en aide aux populations sinistrées, victimes des affres de cette guerre injuste.
4. Une démarche de plaidoyer pour sensibiliser les décideurs au niveau national et international (Ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies ; Union Européenne et Union Africaine).
 Une visite pastorale de solidarité conduite par la Présidence de la CENCO avec les Evêques délégués des provinces ecclésiastiques dans les diocèses touchés par la guerre.
 La CENCO prie pour le rétablissement de la paix en RD Congo et agit effectivement en faveur de cette paix. Nous confions la réalisation de cette visite à la prière de tous les fidèles catholiques de l’Eglise Famille de Dieu en RD Congo.
 La CENCO croit, prie et espère que ces actions sont le prélude d’une grande prise de conscience que le Congo est notre patrimoine à tous et que nous devons le sauvegarder.
 Nous savons que les défis que nous devons lever pour un Congo uni et pacifié sont réels, ils sont graves, ils sont nombreux. Ils ne seront pas faciles à relever. Mais, nous sommes convaincus que, mûs par « I’espérance qui ne déçoit point » (Rm 5,5), nous les relèverons.
 C’est donc le moment de la prise de conscience que nous devons choisir de faire triompher I’espoir sur la peur, I’unité de noter destin sur les conflits, le moment de choisir de défendre I’intégrité de notre territoire. Les actions que propose I’Eglise s’inscrivent dans ce choix à opérer pour un Congo uni et prospère.
 Puisse le Seigneur nous donner un souffle nouveau pour lutter contre la Balkanisation de notre pays et bâtir une grande destinée pour la RD Congo.
Fait à Kinshasa, le 2l juillet 2012

Léonard SANTEDI
Secrétaire Général de la CENCO

LEAVE A REPLY

*