La CENCO en campagne d’éducation civique et électorale

0
207

cenco-cardinal-et-eveques-rdcDans le souci d’accroitre la participation des populations au processus électoral en cours, la Conférence Episcopale Nationale du Congo, à travers sa Commission Justice et Paix (CENCO/CEJP) vient de lancer, en partenariat avec l’ASBL Cause Rurale, une campagne d’éducation civique et électorale dans les provinces du Kongo Central, Kinshasa, Kwilu et Kwango.

C’est dans le cadre du projet « Renforcement du rôle de comités locaux de gouvernance participative en éducation civique et électorale pour la préparation des populations aux élections» que cette campagne a été lancée hier lundi 19 octobre 2015, à la Gomb, avec la formation des formateurs nationaux des éducateurs civiques. La clôture va intervenir le 22 octobre 2015.

Il y a lieu de préciser que les participants ont pour mission de contribuer à changer qualitativement les mentalités des populations sur le sens du vote, sur la manière de poser un bulletin de vote dans l’urne, la compréhension du mot « Démocratie », et surtout dans la manière de parler, de faire un choix libre, de les éclairer en vue de l’émergence d’un Congo réellement démocratique.

En clair, les organisateurs de ladite campagne veulent voir une forte mobilisation des électeurs et un taux très élevé d’inscription des femmes et des jeunes sur les listes électorales.

Au cours de ces assises, le Secrétaire exécutif de la CEJP, Père clément Makiobo, a indiqué qu’à l’instar de plusieurs pays africains, la RDC connaît le phénomène de faible participation citoyenne qui est en fait la résultante d’un désenchantement politique. C’est dans ce contexte que la CEJP, en partenariat avec l’Asbm Cause Rurale, a lancé ce projet pour contribuer au renforcement des capacités de participation des populations des provinces précitées au processus électoral, promouvoir leur grande implication dans la gestion des affaires locales, car la population a l’impression que rien ne chang, malgré les promesses leur faites par les élus.

André Masinganda, 2eme  Secrétaire général de la CEJP, a  martelé que c’est depuis plus d’une décennie que la CENCO a fait de cette formation des formateurs à l’éducation civique l’une de ses options pastorales. Soucieuse d’apporter ses contributions à l’édification d’un Etat de droit en RDC, la CEJP encourage toutes les initiatives et promouvoir l’enracinement de la culture démocratique dans la société congolaise.

Il a fait savoir que le peuple est le souverain primaire. Il joue un rôle capital et dans le choix de ses élus et dirigeants. Il doit prendre conscience de sa participation aux élections et exercer son droit de vote d’une manière responsable, en vue du bien commun et de l’amélioration de ses conditions de vie à tous les niveaux. C’est pourquoi il est important que le peuple congolais s’approprie le processus de décentralisation.

La représentante de l’Union Européenne, CARMEL, a indiqué que l’appui de cette dernière au cycle électoral se veut global. A l’heure actuelle, plusieurs experts sont mis à la disposition de la CENI pour l’appuyer dans son travail d’organisation et de gestion des élections. L’UE estime que la nomination d’un nouveau président assurera la voie de la crédibilité et de l’indépendance de la CENI. Elle  est prête à appuyer le cycle électoral une fois que le calendrier sera révisé et un plan de décaissement établi. L’UE appuie aussi l’idée d’un dialogue entre toutes les parties prenantes, notamment le gouvernement, le parlement, la société civile, les partis politiques…

Murka