La Belgique réaffirme sa volonté de poursuivre la coopération agricole avec la RDC

0
286

agriculture-RDC_cVanCoolen-Eureka-Slide-reporters-REALe Royaume de Belgique exprime sa volonté de continuer la coopération avec la République Démocratique du Congo, particulièrement dans le secteur agricole.

C’est l’ambassadeur du Royaume de Belgique en RDC, Michel Lastschenko, qui l’a fait savoir, hier mercredi 14 janvier, au sortir de l’audience lui accordée par le ministère de l’Agriculture, Pêche et Elevage, Kabwe Mwewu, dans son cabinet.

Le représentant du gouvernement belge en RDC a d’abord justifié sa visite au ministre congolais de l’Agriculture par la prise de contact avec le nouveau patron du secteur, et aussi pour lui présenter les vœux de nouvel an étant donné qu’on est encore dans la période.                                     «C’est tout à fait normal que je vienne rendre visite au ministre qui vient de prendre ses fonctions il y a plus d’un mois. Et aussi en cette période de vœux de nouvel an de le rencontrer et lui faire par de la volonté de la Belgique de continuer de coopérer avec le ministère de l’Agriculture ». C’est en ces termes que Michel Lastschenko a répondu à la question des journalistes sur l’objectif de sa visite.

Il a, par ailleurs, renseigné que l’agriculture constitue l’un des grands piliers de la coopération bilatérale entre la Belgique et la République Démocratique du Congo. Raison pour laquelle ce secteur a été au centre de l’entretien qu’il venait d’avoir avec le ministre de l’Agriculture. « Nous avons fait le tour d’horizon de programmes et de tout ce que nous pourrons continuer de faire ensemble pour développer davantage l’agriculture ».

Car, il considère la coopération comme un cycle où les programmes sont des indicateurs. A ce sujet, il a souligné que les ministres belge et congolais de la Coopération ont signé à Bruxelles, l’année dernière au mois de mai, un nouveau programme indicatif de coopération intérimaire pour les deux années à venir. Et dans quelques semaines, les deux parties pourront se rencontrer de nouveau à travers le comité des partenaires en vue de préparer la prochaine commission mixte où tous les problèmes liés à la coopération seront discutés, y compris des programmes déjà en cours d’exécution.

On rappelle que l’agriculture est considérée par le gouvernement congolais comme priorité des priorités. Plus de 70% des Congolais vivent de l’agriculture.

Cependant, malgré ses nombreuses terres arables offrant une diversité de cultures, la RDC n’a pas encore réussi à se débarrasser de la dépendance alimentaire par l’importance des denrées de première nécessité.

Voilà pourquoi l’Etat doit prendre les choses en mains, en élaborant un véritable programme qui vise le développement de l’agriculture en vue de l’autosuffisance alimentaire. Quelques pays africains en ont déjà fait la preuve.

Au cabinet de l’Agriculture, on se dit conscient de cette nécessité. Plusieurs projets allant dans le sens de la relance de la recherche dans le secteur, avec à l’affiche la redynamisation des activités des huit INERA (Institut national pour la recherche agronomique) à travers le pays, visent cet objectif.

Dom