La BCC réfléchit sur un vrai marché des capitaux

0
62

banque-centrale-bccFace à la faiblesse des crédits alloués au développement, il y a nécessité pour la République démocratique du Congo d’avoir un supplément de financement en vue de mieux soutenir l’économie nationale. C’est la conclusion à laquelle est parvenu le gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

 Deogratias Mutombo Mwana Nyembo l’a fait savoir à la presse, le vendredi 9 août dernier, en marge de la clôture des travaux du séminaire-atelier sur le développement des marchés financiers en République Démocratique du Congo.

Deux moments forts ont marqué la cérémonie de clôture des travaux. Il s’agit de la lecture du rapport synthèse des travaux et le discours du gouverneur de la BCC (Banque centrale du Congo).

On retient que les quatre points ont été passés en revue par les participants pendant les deux jours du déroulement des travaux. A savoir : l’organisation et fonctionnement du système financier congolais, l’état des lieux des marchés financiers en RDC, l’expérience de certains pays africains en la matière, ainsi que les perspectives d’avenir.

Après débats et délibérations, les séminaristes ont relevé que les marchés financiers sont presqu’inexistants en Rdc. Alors qu’ils constituent un support sûr au développement économique d’un pays.

Face à la situation, ils proposent la mise en place d’un comité de pilotage et une équipe de projets chargés de conduire le processus de développement des marchés financiers en République démocratique du Congo.

Il s’agit d’une structure multisectorielle chargée de mettre en place une stratégie globale, opérationnelle et technique.

Pour y parvenir, il faudra établir dans un avenir proche les actions à mener à long et court termes.

En ce qui concerne les actions à court terme, il faudra : veiller sur le cadre légal et réglementaire approprié, s’assurer de la disponibilité des ressources humaines et une expertise suffisante, encourager la présence des investisseurs institutionnels en vue d’instaurer une culture d’investissement auprès des travailleurs, employeurs, etc.

Le marché des capitaux plus jamais attendu en RDC

Dans son discours de clôture, le gouverneur de la BCC Deogratias Mutombo a indiqué que ce séminaire-atelier a constitué le point de départ de l’organisation imminente d’un marché financier en Rdc. Avant de le qualifier de cadre de formation, d’information et d’échanges qui permet au pays de disposer des connaissances de base nécessaires pour amorcer le processus de construction d’un marché financier susceptible de revigorer la mobilisation des ressources nécessaires au financement des activités économiques en vue de l’émergence d’une classe moyenne congolaise.

« En effet, le développement de ce marché accompagnera certainement de manière efficace les efforts du gouvernement de la République, en vue de la concrétisation de la vision du chef de l’Etat, à savoir : faire de la République Démocratique du Congo un géant au cœur du contient africain », a-t-il déclaré.

 Plusieurs recommandations ont été formulées parmi lesquelles celle relative à la mise en place d’un cadre de réflexion auquel il sera assigné la mission du développement des marchés financiers en République démocratique du Congo, a rappelé le gouverneur.

 Il faut signaler qu’hormis les employés de la BCC, le séminaire a connu la participation des délégués de l’Exécutif national, des banques commerciales agréées que ceux du monde scientifique.

Dom 

LEAVE A REPLY

*