La 16è Conférence des directeurs généraux des douanes s’ouvre ce matin au GHK

0
56

C’est ce jeudi 10 mars, dans l’avant-midi, que s’ouvrent les travaux de la 16ème Conférence des directeurs généraux des douanes de la Région de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Cadre choisi : Grand Hôtel Kinshasa.
C’est la République du Mali qui avait abrité la 15ème édition dont les travaux s’étaient tenus dans sa capitale, Bamako.
Les directeurs généraux des douanes des pays concernés séjournent déjà dans la capitale du Congo démocratique en vue de participer à cette grande messe des responsables douaniers de la Région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Au total 12 pays dont 8 de l’Afrique occidentale et 4 de l’Afrique centrale sont présents à Kinshasa.
Les 8 pays de l’Afrique de l’Ouest sont : Nigeria, Burkina Faso, Mali, Ghana, Niger, Cote d’Ivoire, Sénégal et Gambie. Et les 4 du Centre du continent sont : Tchad, Cameroun, Gabon et la République démocratique du Congo, pays hôte.

  Un responsable de l’Organisation mondiale des douanes est également à Kinshasa et prendra une part active aux travaux.

 Il faut rappeler que la 16ème Conférence des directeurs généraux des douanes de la Région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a été précédée par la 6ème réunion du Comité des experts de ladite structure, dont les travaux se sont déroulés pendant trois jours pour préparer la rencontre des directeurs généraux.
 Ces derniers échangeront durant deux jours, de jeudi 10 à vendredi 11 mars 2011, sur les voies et moyens de développer les transactions douanières entre les pays membres, c’est-à-dire faciliter le commerce dans la Région.

Comme il est de coutume, la réunion du comité des experts a travaillé d’arrache-pied pour parvenir à proposer des domaines d’action à soumettre à la sanction des numéros uns des douanes de leurs pays respectifs.
Des discussions profondes ont été engagées entre experts pour parvenir aux recommandations.

Voici des domaines
d’action et les
recommandations

Neuf domaines d’action ont été inventoriés, avec chacun un certain nombre de recommandations appropriées.
Pour le domaine de « Gestion d’aide humanitaire lors des catastrophes naturelles », les experts recommandent de rationnaliser les procédures et revoir les législations en matière de dédouanement des cargaisons destinées aux catastrophes naturelles ; mettre en place un plan de suivi et d’évaluation pour mieux contrôler l’importation, l’exportation et l’utilisation de ces cargaisons ; tenir un répertoire des organismes et institutions chargés de fournir l’assistance humanitaire lors des catastrophes naturelles.
Pour le deuxième domaine lié au « Fonctionnement des BRLR », les recommandations ci-après ont été faites : améliorer la pro activité BRLR en mettant opportunément à la disposition à la disposition des administrations des alertes et du renseignement utile, sensible et exploitable ; préparer un module régional de formation sur le renseignement douanier ; élaborer un projet commun pour une opération de lutte contre la prolifération des armes légères et la criminalité maritime ;
Pour l’Amélioration de la communication entre les membres, on recommande la désignation par chaque administration d’une équipe des points focaux de 4-5 personnes et la transmission de leurs coordonnées au vice-président régional et aux structures régionales;
 Pour ce qui est du domaine de « Construction d’une base de données des experts de la région », il faut la confection par chaque administration douanière d’un répertoire des experts dont elle dispose ; la transmission aux autres membres et à toutes les structures régionales du répertoire avec des indications sur le domaine d’expertise de chaque expert identifié ; la désignation par les membres des experts pour participer aux ateliers d’accréditation organisés pour la région ;
Quant au « Renforcement des capacités régionales », les experts ont recommandé le détachement par les administrations douanières des cadres au BRLR ; le développement de la coopération entre les administrations des douanes membres de la région Afrique occidentale et centrale à travers le « programme régional de coaching » d’une part, et d’autre part par la coopération avec les administrations des autres régions en accord avec l’OMD dans le cadre des accords tripartites ;
Concernant le domaine de « Elaboration et mise en œuvre des recommandations de la conférence des directeurs généraux », les participants à la 6ème réunion du comité des experts soulignent que les recommandations des directeurs généraux doivent désormais être assorties d’un tableau de suivi de la mise en œuvre indiquant notamment les responsables de la mise en œuvre, des délais de réalisations et des indicateurs de performance pour faciliter le suvi-évaluation ;
Pour le domaine « Groupes de travail régionaux », on recommande l’appropriation des GTR par les directeurs généraux et leur ferme engagement pour une mise en œuvre accélérée du plan d’action régional dans le respect du délai de fin 2011 ;

Enfin pour le domaine touchant au « Financement des structures régionales », il faudra le versement de la contribution annuelle de 10.000 euros par administration membre pour le financement des structures régionales au plus tard le 30 mai 2011 ; l’organisation d’une conférence des donateurs dans le but de solliciter du financement pour les structures régionales ; l’intensification de la coopération avec les organisations sous-régionales telle que commencée avec la CEDEAO ; les directeurs généraux doivent exploiter d’autres sources de financement des structures régionales.

Rugwiza optimiste sur l’issue de la Conférence de Kinshasa

Dans son mot de clôture des travaux du comité des experts, le Directeur général des douanes congolaises a émis l’espoir de voir la rencontre de Kinshasa déboucher sur des résolutions à même de contribuer à la modernisation des douanes de la région de l’Afrique occidentale et centrale, particulièrement au sein des Etats membres.
 Ce après avoir exprimé ses remerciements aux experts pour le travail durant trois jours abattu en vue de préparer la 16ème Conférence des directeurs généraux des douanes de la Région de l’OMD des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Il a été précédé par le président du comité des experts qui a jeté des fleurs aux autorités de la République Démocratique du Congo, singulièrement aux responsables de la DGDA, pour l’hospitalité affichée à leur égard.
Dom

 

LEAVE A REPLY

*