Koen Vervaeke de l’UE : « Notre ambition, c’est d’avoir des élections irréprochables en 2016 !»

0
41

koenInvité spécial du point de presse hebdomadaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco), l’envoyé spécial de l’Union européenne(UE) pour les Grands Lacs, Koen Vervaeke, a répondu aux préoccupations de la presse nationale et étrangère sur les principales questions d’actualité en RDC, hier mercredi 12 février 2014. Au menu : la récente déclaration de l’UE sur les droits des opposants, la lutte contre les groupes armés, la mise en œuvre de l’Accord-cadre, etc.

A cet effet, Koen Vervaeke a déclaré, d’entrée de jeu, que l’une des priorités de l’Union européenne, première partenaire de la RDC,  est d’accompagner notre pays pour la tenue d’élections « irréprochables » entre 2014 et 2016. « Notre ambition, et l’ambition de nos partenaires congolais,  c’est d’avoir des élections irréprochables entre maintenant et 2016. Et nous voyons comment nous pouvons accompagner cela », a-t-il précisé.

 Concernant le soutien de l’UE à la RDC, le diplomate a indiqué que l’engagement de l’Union européenne est sans faille. « Nous sommes le premier partenaire de la RDC. On est là au niveau politique, en tant qu’envoyé. On est là au niveau économique, nous sommes très importants avec des moyens énormes pour soutenir le développement dans la région. Uniquement pour les trois pays Congo, Burundi et le Rwanda, notre soutien pour les années à venir se chiffre sur 1,5 milliard d’euros. Ce sont des dons, ce ne sont pas de prêts. Nous sommes très engagés pour faire en sorte que ce soutien donne des résultats tangibles pour les populations » a-t-il fait savoir.

Au sujet des progrès réalisés en 2013 dans la stabilisation de la région des Grands Lacs, l’Envoyé a dit qu’il faille mettre fin à tous les groupes armés. « Du progrès a été fait mais il reste encore du travail à faire sur les FDLR, sur les ADF-Nalu et autres groupes. Ça, c’est une des priorités parce qu’il faut assurer la sécurité des populations ».

Tout en faisant noter qu’il y a eu au niveau de la stabilisation des progrès énormes en 2013, Koen Vervaeke a déclaré qu’ils ont travaillé ensemble avec Mary Robinson, pour faire en sorte que le M23 se termine. « Il y a eu un travail important au niveau de l’accord-cadre [d’Addis-Abeba]. Les engagements ont été pris. Maintenant le défi pour 2014 est de consolider tout cela. De faire en sorte que les engagements pris soient mis en œuvre », a souligné Koen Vervaeke.

Il convient de noter qu’à la suite de la récente session du Mécanisme régional de suivi de  l’Accord-cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération pour la  République démocratique du Congo et la région qui s’est tenue le 31  janvier 2014 à Addis Abeba, en Éthiopie, Mary Robinson, Envoyée Spéciale  du Secrétaire général de l’ONU pour la région des Grands Lacs, se rendra  dans plusieurs pays de la région du 12 au 19 Février, dont RDC, l’Angola  et le Rwanda afin de mobiliser les parties prenantes autour du Plan  d’Action pour la mise en œuvre dudit ’Accord-cadre. En RDC, Mme Robinson  rencontrera des responsables du gouvernement, des représentants du  secteur privé, des partenaires internationaux, des représentants de la  communauté des donateurs ainsi que ceux des organisations de la société civile.

En février 2013, rappelons-le, onze pays africains ont signé un accord à Addis-Abeba pour restaurer la paix dans les Grands Lacs. Les signataires de l’accord se sont engagés à ne pas soutenir les groupes armés de l’est de la RDC. Kinshasa accusait le Rwanda et l’Ouganda, signataires de cet accord, de soutenir la rébellion du M23,  mouvement rebelle défait en novembre dernier.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*