Kinshasa : quartiers sans adresses

0
34

Les bonnes vieilles habitudes du « Congo belge », avec des quartiers et des parcelles clairement identifiés par des noms et des numéros, ont disparu. Il est devenu difficile de s’orienter à Kinshasa. Lorsque l’on circule dans la capitale, en véhicule ou à pieds, on ne sait sur quelle avenue ou rue on se trouve à Ngaba, Ngaliema, N’Djili, Lemba, Selembao… pour la bonne et simple raison que les panneaux devant porter les noms des artères principales et secondaires n’existent plus. Quant aux parcelles, elles sont totalement muettes sur leurs façades.

L’inconnu est obligé de s’adresser aux résidents du quartier, de la rue ou de l’avenue pour s’informer sur l’adresse recherchée. Il arrive que de petits malins envoient le demandeur d’une adresse dans un quartier lointain, juste pour le plaisir de le tourmenter. Nombre d’auxiliaires de la justice et des fonctionnaires déposent, bien malgré eux, des convocations, des assignations ou des documents administratifs à de fausses adresses, par manque de panneau ou plaque métallique de signalisation.

S’il y a un vœu qu’émettent de nombreux Kinois et Kinoises, c’est celui de voir l’administration urbaine restaurer le système des panneaux indicateurs pour rues ou avenues et des plaques métallique pour les adresses domiciliaires.

Nathalie Manzama

(Stg/ UPN)

LEAVE A REPLY

*