Kinshasa fête ses héros

0
41

SONY DSCIl y a longtemps, très longtemps même que les militaires congolais ont eu droit à de tels honneurs. Considérés depuis des années comme des techniciens de la déception, a cause d’innombrables déconvenues qu’ils ne cessaient d’enregistrer devant nos voisins de l’Est, les militaires congolais ont subitement relevé, comme le recommande le Chant de l’Indépendance, leurs fronts demeurés longtemps courbés. Runyonyi, Chanzu, Rumangabo, Bunangana et bien d’autres localités jusque-la considérées comme des forteresses imprenables du M23 sont passées sous contrôle des forces loyalistes déterminées à restaurer leur honneur et a laver une humiliation qui n’avait que trop duré.

Si ces succès ont été une surprise pour une partie de l’opinion, tel n’est pas le cas pour de nombreux observateurs attentifs qui avaient appris à bien décrypter les nouvelles des différents fronts et qui avaient compris que la cause de nos déboires militaires, comme vient de le reconnaître le général Olenga dans une interview accordée au journal Le Soir, étaient pour l’essentiel la résultante des trahisons et qu’il fallait, pour redresser la barre, débusquer les traîtres pour inaugurer le boulevard des victoires.

FARDC eloko makasi

Le M23 a été donc vaincu avec, il est vrai, l’appui de la Monusco et de la Brigade Internationale d’Intervention. Cette victoire est si belle et si percutantes  qu’elle a eu pour effet de galvaniser les Congolais qui, après avoir longtemps cédé au pessimisme, se remettent enfin a croire en eux-mêmes et en leurs capacités de bâtir un pays plus beau qu’avant.

C’est mûs par ce sentiment qu’ils ont pris, par dizaines des milliers, d’assaut les rues de la capitale le samedi 9 novembre pour rendre des honneurs mérités à nos forces armées et surtout, leur dire un grand merci pour la bravoure dont elles ont fait montre sur les champs de bataille de l’Est. Ils répondaient ainsi à l’appel du numéro un de la Ville-Province de Kinshasa, M. André Kimbuta Yango dont la joie était à son paroxysme.

Quand la pluie s’en mêle…

Le chef de l’exécutif provincial et tous les membres de son gouvernement avaient effectivement de quoi se réjouir car au-delà du thème porteur de la marche -soutien a une armée victorieuse- ils ont eu la surprise de voir les Kinois rester mobilisés en dépit d’une averse qui s’est brutalement abattue sur toute l’étendue de la capitale au moment où la marche prenait son envol sur la place de la Victoire. C’était une pluie intense dont les rafales pouvaient doucher les ardeurs des plus intrépides. Mais en cette journée du 9 novembre 2013, les Kinois étaient déterminés à donner un autre exemple. Malgré la pluie, les marcheurs parmi lesquels on dénombrait plusieurs représentants des partis politiques, de l’administration urbaine et des ONG se sont dirigés vers le boulevard triomphal où le gouverneur de la Ville a eu des mots justes pour souligner l’importance de l’événement et remercier avec une chaleur renouvelée les Forces Armées de la République Démocratique du Congo pour leurs prouesses qui mettent fin au cycle d’humiliations répétitives.

Après ce mot de remerciement, André Kimbuta s’est rendu au camp militaire Lieutenant-Colonel Kokolo pour un geste symbolique de remise des vivres frais aux militaires.

LP.

LEAVE A REPLY

*