Kinshasa abrite un colloque sur le genre et les conflits armés en Afrique

0
33

Un colloque international sur le thème «  Genre et conflits armés en Afrique » a démarré hier au centre catholique Nganda à Kinshasa. Devant se tenir jusqu’au 9 octobre à Kinshasa, ce colloque est organisé par le Réseau Universitaire des Chercheurs en Genre (RUCG) de I’Université de Kinshasa et le Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cet événement rassemble des chercheurs et des universitaires hommes et femmes venus d’Europe, d’Amérique et d’Afrique qui vont débattre des conflits armés et de leur impact sur les rapports sociaux de sexe en Afrique mais aussi dans le reste du monde.

            Conçu comme un espace d’échange et de débat constructif, ce colloque a pour objectif de placer le genre au cour des réflexions scientifiques et académiques mais aussi de préparer les matériaux d’analyse destinés à la formulation des politiques publiques et des lois en faveur de la promotion du genre en Rd Congo, notamment la mise en œuvre du plan d’action de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies relative aux femmes, à la paix et à la sécurité.

            Prenant la parole au nom du directeur pays empêché, Marie Bapu, spécialiste genre du bureau du PNUD a déclaré : « Le PNUD a soutenu la mise en place du Réseau Universitaire de Recherche sur le Genre et il s’attend à ce que ce dernier devienne un partenaire incontournable dans l’analyse geffe des politiques publiques de développement en RDC. Il s’agit d’un défi énorme qui vise à transformer ce réseau en «think thank» ou réservoir de la pensée dont le pays a besoin pour consolider son intelligence sociale. »

            Selon le même communiqué, les conclusions de la réunion seront également partagées lors des discussions se tiendront dans la cadre de la Marche mondiale des femmes qui se déroulera à Bukavu dans l’est de la RDC du 13 au 17 Octobre 2010.

            Le PNUD souhaite  reprendre les arguments qui seront débattus lors du colloque afin d’effectuer un plaidoyer argumenté auprès des parlementaires congolais. Il s’agit de les encourager à adopter des lois au niveau national et des édits au niveau provincial destinés à améliorer la sécurité d’existence des hommes et des femmes victimes d’actes de rupture de paix et de déficit de politiques peu sensibles au genre. 

JRB

 

 

LEAVE A REPLY

*