Kingakati : Kabila contre le suicide collectif

0
163

President Kabila looks on during signature ceremonies.Deux semaines après la fronde du G7 (MSR de Pierre Lumbi, Unadef de Charles Mwando, Unafec de Gabriel Kyungu, ARC d’Olivier Kamitatu, PDC de José Endundo, ADP/MSDD de Christophe Lutundula et ACO de Danny Banza) et six jours après la tonitruante démission de Moïse Katumbi du PPRD et de son poste de gouverneur de l’ex-province du Katanga, sénateurs et députés de la Majorité présidentielle se sont retrouvés autour de leur « Autorité morale », Joseph Kabila, hier dimanche 04 octobre 20I5 à Kingakati. A en croire des sources qui se sont confiées au Phare, on a enregistré 47 Sénateurs et 3I0 députés, conduits par le Secrétaire général de la MP et président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Au cours de cette séance de remobilisation des troupes, le Chef de l’Etat a déclaré aux cadres de sa famille politique qu’il n’était pas dans la logique du suicide collectif. A cet effet, il les a exhortés à se préparer sérieusement à affronter les scrutins à venir, à tous les niveaux. Afin de maximiser les chances de succès dans les urnes, il leur a tracé une ligne de conduite qui devrait reposer sur trois valeurs : la vérité, la loyauté et la discipline.

            Joseph Kabila a recommandé aux cadres de la Majorité Présidentielle la détermination non seulement pour les batailles électorales prochaines mais aussi pour le Dialogue politique, dont la tenue reste toujours du domaine du possible.

            Selon l’Autorité morale de la MP, ses affiliés devraient être prêts à tout, même pour la guerre, au cas où le pays était de nouveau agressé. Il a rappelé, à ce sujet qu’en 20I2, la partie Est avait fait l’objet d’une occupation militaire plus ou moins longue par la rébellion du M23 et que la ville de Goma était même tombée aux mains de l’ennemi. Il a aussi fait état de la désertion de plusieurs officiers des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), qui avaient préféré trahir la mère-patrie et rejoindre les rangs du M23.

            Mais, grâce à Dieu, a-t-il souligné, la victoire militaire est finalement revenue au peuple congolais et à son armée. Par conséquent, la mobilisation doit être totale et la vigilance permanente, pour parer à toute éventualité. Atterrissant sur le chapitre du processus électoral, il a martelé que la Majorité Présidentielle disposait de tous les moyens pour réaliser des scores honorables à tous les niveaux.

                                                                            Kimp