Kasai Occidental : Tshibala en danger : 20 cas de Sida enregistrés chaque mois !

0
256

vih_sida_afriqueLe médecin chef de zone de santé rurale de Tshibala, le Dr Maurice Lumwanga, a réceptionné, le samedi 17 octobre 2015, trente-huit tonnes de matériels bio médicaux pour le compte de l’hôpital général de référence de Tshibala, situé à 180 Kms de Kananga dans l’ancienne province de Kasaï Occidental. Livré par le gouverneur de province, Alex Kande Mupompa, ces matériels comprennent des photoémetteurs, microscopes, couverts glasses, portables bébés, kits d’oxygène, frigos, tables d’examen, d’accouchement, de chirurgie obstétricale, électrocardiogramme, scanner, générateurs et bien d’autres.

 

Occasion pour le médecin de rappeler que les travaux d’érection de l’Hgr de Tshibala avaient commencé en 1918 pour prendre fin en 1930. L’hôpital a reçu sa première dotation des lits en 1932, avant même son inauguration intervenue en 1948. « Depuis lors, rien ne fait pour cette institution hospitalière qui affiche l’image de véritable enfant pauvre ! Les bâtiments sont totalement délabrés, les malades couchent sur des grabats, le personnel dans sa grande majorité non mécanisée ne reçoit les primes qu’à l’ordre de 20% ; bref tout est au rouge ! » a alerté le Dr Maurice Lumwanga.

Il convient de noter que les maladies les plus fréquentes dans la zone de santé rurale de Tshibala sont le paludisme, la fièvre typhoïde, les maladies respiratoires aigües et la tuberculose. Selon le Dr Maurice Lumwanga, l’Hgr de Tshibala enregistre mensuellement une vingtaine de malades de Vih/Sida et c’est depuis la vague de refoulement de congolais d’Angola. Cette situation nécessite à, l’en croire, que des programmes de prise en charge des malades soient orientés vers la zone de santé rurale de Tshibala.

Situation reconnue au programme national multi sectoriel de lutte contre le sida, Pnmls Kananga, son coordonnateur provincial, Jean Carret Manshimba a révélé que la grosse difficulté des finances pour la mise en marche d’un paquet d’activités est en train d’être surmontée grâce à l’Unicef qui a accepté d’intégrer la zone de santé rurale de Tshibala dans ses activités.

Pour sa part, le gouverneur Alex Kande a d’entrée de jeu rendu un vibrant hommage au chef de l’Etat J. Kabila, l’initiateur de la révolution de la modernité, programme qui fait de la santé un des axes prioritaires de son mandat. D’où son exhortation aux bénéficiaires à ne pas considérer ces matériels comme un bien privé mais plutôt comme un bien public que le gouvernement de la république a consenti mettre à la disposition de la population. Il a ainsi chargé son ministre de la santé de veiller à la formation du staff de l’hôpital pour qu’il se mette au diapason de cette nouvelle technologie en vue d’une utilisation efficiente. Soulignant par ailleurs que l’Union Européenne a déjà mobilisé un financement pour la réhabilitation de l’Hgr de Tshibala, le gouverneur a procédé à la visite des dépôts de stocks desdits matériels.

Pour mémoire, le don fait à l’Hgr de Tshibala s’inscrit dans le cadre du Programme d’équipements des services de santé, Pess, financé par le gouvernement de la république. Nombreuses personnes qui ont assisté à cette cérémonie ont apprécié l’initiative du gouvernement de la république qui a donné mission au gouverneur Kande d’acheminer ce don à la différence d’autres qui ont été confiés aux députés nationaux qui en avaient fait leurs instruments de campagne électorale.

Tshieke Bukasa