Kasaï Occidental : lancement de la campagne de sensibilisation sur le Projet de Soutien à l’Education de Base

0
52

PROSEBAppropriation, durabilité et pérennité du Projet de Soutien à l’Education de Base (PROSEB) ont été les maîtres-mots de la campagne de la sensibilisation lancée  à Tshikapa par Madame la Ministre provinciale en charge de l’Education, Genre, Famille et Enfants, Sports et Loisirs, Culture et Art. Elle a ensuite déclaré ouverte cette campagne pour toute la Province du Kasaï Occidental, au nom du Gouverneur empêché, dans le cadre de l’amélioration des infrastructures scolaires, a indiqué la Caritas Congo. « Le rêve est devenu une réalité, grâce à la volonté politique de notre gouvernement». Elle a cependant salué le choix porté sur le Kasaï Occidental, aux côtés de la Province de l’Equateur, louant au passage le travail abattu par le Ministre de l’EPSP, originaire de cette province.  « Nous venons de loin. Et beaucoup reste encore à faire », a poursuivi la Ministre provinciale. Elle a recommandé l’implication de tout le monde pour  la réussite de ce projet, du Maire de la Ville aux chefs de village, en passant par les gestionnaires des écoles, les parents et les élèves qui sont les premiers bénéficiaires dudit projet.

            Pour sa part, Dr Bruno Miteyo, le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl a d’abord salué et remercié toutes les parties prenantes à ce projet. Notamment le Gouvernement congolais, particulièrement son Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel. Il a ensuite présenté brièvement Caritas Congo Asbl et son partenariat avec le Gouvernement congolais dont « Caritas Congo Asbl est l’un des partenaires privilégiés ». Il l’a justifié par le poids de la contribution substantielle de l’Eglise catholique, dont elle est l’instrument, dans les domaines de l’éducation, de la santé, du développement durable.   Le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl a enfin exhorté à son tour l’assistance à la bonne marche du PROSEB avant d’insister sur l’appropriation, la continuité et la pérennité du Projet de Soutien à l’Education de base. « C’est à vous ces écoles qui devront être construites », s’est-il adressé aux gestionnaires et parents présents.

Par ailleurs, le Coordonnateur de l’Unité de gestion du projet au Bureau de la Caritas à Tshikapa, le Secrétaire Particulier du Ministre de l’EPSP ainsi que le Chargé des Infrastructures de Caritas Congo ont à leur tour invité à l’appropriation et au soutien au PROSEB. Un apport en caillasses, eau, moellons (pierres), sable à vendre, par exemple, à moindre frais, est particulièrement attendu du côté de la population. « Parce qu’il y a des lieux où des gens montent des prix de ces matériaux au lieu d’apporter leur appui, comme si les maçons et les ingénieurs repartiront avec les classes ainsi construites», a souligné l’Abbé Pierre, Le Coordonnateur de l’Unité de gestion du projet au Bureau de la Caritas à Tshikapa.

            En effet, l’Ir Alidor Bangu a présenté les spécificités du PROSEB. « La Caritas Congo Asbl a signé un contrat de maîtrise d’ouvrage délégué avec le Ministère de l’EPSP pour faire exécuter les travaux, avec trois objectifs », a-t-il fait savoir.  Il s’agit de procéder à la notion de passation des marchés par appel à la concurrence ,sélectionner les acteurs devant exécuter les travaux de construction ou réhabilitation des infrastructures scolaires ainsi que les fournisseurs des mobiliers , coordonner ces travaux ,sensibiliser et mobiliser les bénéficiaires du projet. Cette sensibilisation portera notamment sur les notions de passation des marchés  et notions élémentaires de construction. Un module a été conçu pour faciliter cette sensibilisation.

Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*