Kanyama à l’ISTA : réconciliation entre policiers et étudiants

0
432

kanyama_celestin_13_001Accompagné d’une forte délégation, le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama, a répondu favorablement, le samedi 9 mai 2015, à l’invitation lui adressée par le comité d’encadrement des étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA), pour s’entretenir avec la communauté de cet établissement sur la police de proximité. Dans son adresse, il a expliqué aux étudiants, le rôle que joue la police en milieux universitaires, avant de répondre aux diverses préoccupations de ces derniers dans un jeu de questions-réponses.

Ces échanges auxquels le Directeur Général de l’Ista, le professeur Pierre Kasengedia, ainsi que les autres membres du comité de gestion  ont pris part, ont eu pour objectif, la réconciliation entre la Police et les étudiants de l’Ista. Pour véritablement marquer le rétablissement des relations de collaboration tant souhaitées entre les deux parties,  les étudiants ont remis à leur hôte, une chèvre, comme l’expression de leur demande au général Kanyama, de ne plus voir le sang des étudiants couler.

Célestin Kanyama a rappelé la mission principale de la Police, celle du maintien et du rétablissement de l’ordre public, ainsi que de la protection des civils et de leurs biens. Cela sous-entend aussi la protection des étudiants, car ils font partie de la population à protéger.

Il a de ce fait exhorté la jeunesse estudiantine de l’Ista à porter un autre regard sur cette force de l’ordre, qui n’est pas une ennemie des étudiants. En vue d’une meilleure compréhension des interventions de la police en milieux universitaires et de certains cas de dérapages, Célestin Kanyama a expliqué à son auditoire qu’en cas de désordre dans le campus, la police vient pour rétablir l’ordre troublé. Malheureusement, souvent les étudiants voient en la police leur ennemis. C’est alors une fois agressés, que les policiers se voient obligés de réagir pour se défendre. Il a alors appelé les étudiants à aider plutôt la police par leur collaboration, tout en sollicitant leur clémence, si erreur il ya eu, étant donné qu’il s’agit d’une œuvre humaine.

 Répondant à la question lui posée par un étudiant sur l’utilisation des armes à feu, il a clarifié la lanterne de ses interlocuteurs en indiquant que la police n’utilise pas des armes létales. Elle ne peut y recourir que s’il y a présence d’armes sur un campus, car en dehors de vrais étudiants, les universités sont aussi parfois  infiltrées par des fauteurs de troubles,  a-t-il martelé.

En ce qui concerne son attitude vis-à-vis des étudiants, Célestin Kanyama s’est présenté comme un acteur du monde universitaire (son milieu de prédilection), étant assistant à l’Unikin et en pleine préparation de son master. Il a rappelé à cet effet qu’en tant que père, frère, oncle,… des étudiants, il ne peut jamais faire du mal à ces derniers.

            Célestin Kanyama à ensuite fait mention du grand intérêt que la police porte à la technologie, à travers le grand centre de communication radio hautement équipé, et a invité les étudiants à venir y passer leur stage.

            Pour sa part, le DG Pierre Kasengedia a exprimé son sentiment de satisfaction de voir l’Ista connaître un grand changement des mentalités.  Comme, preuve de ce changement, il a fait référence à l’entrée du général Kanyama avec toute son équipe sans problème et en toute sécurité.

            l’Ista s’est dit prêt à collaborer avec la police dans le recrutement et la formation.

Rappelons qu’après la visite des réalisations du comité de gestion, le général Kanyama, et sa délégation en compagnie du DG Pierre Kasengedia, de toute son équipe et des étudiants de l’Ista, ont suivi un match de football où l’Ista a perdu sportivement  sur son terrain sur un score de 2 buts à 0 contre la police.

 Myriam Iragi