Kamerhe tient toujours à la candidature unique de l’Opposition

0
74

Comme prévu, le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), fraichement investi pour la seconde fois par son parti à l’issue de son deuxième congrès ordinaire dont les travaux se sont clôturés le samedi 4 août dernier, Vital Kamerhe a effectivement déposé sa candidature hier lundi à la Commission Electorale Nationale
Indépendante pour concourir à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain.

Après deux heures pour les formalités administratives, l’ex-speaker de l’Assemblée nationale est ressorti avec sourire pour confirmer aux nombreux militants et cadres du parti ainsi que des fanatiques venus l’accompagner que tout s’est bien passé.

S’exprimant pour la circonstance face aux journalistes, Vital Kamerhe a réitéré sa détermination, mieux son combat pour l’unité des forces de l’opposition face à la candidature qui proviendrait de la majorité présidentielle. Pour ce faire, son combat consiste à convaincre les différentes fractions de l’opposition de s’aligner derrière une seule
candidature face à la mouvance régnante.

Hormis cet appel répété à l’unité de l’opposition face au candidat
que pourrait présenter la majorité présidentielle, le candidat de
l’UNC à la magistrature suprême insiste pour le non usage de la
machine à voter, cet outil au centre de la controverse qeu le pourvoir
organisateur des élections tient mordicus à imposer aux acteurs au
processus.
Le troisième message de Vital Kamerhe est l’exigence faite à la Ceni,
à l’instar de plusieurs instances et organisations aussi bien
politiques que celles de la société civile, pour le nettoyage du
fichier électoral dont la pollution a été confirmée à l’occasion de
l’audit effectué par l’Organisation mondiale de la francophonie, OIF.
On rappelle que dans son projet de société si jamais les Congolais le
portent à la tête du pays, Vital Kamerhe a promis de mobilier en 5 ans
de mandat 114 milliards de dollars en vue de poser les bases solides
du développement national. Ce projet comprte vingt piliers qui sont :
l’instauration d’un nouveau leadership rassembleur et visionnaire ; la
refondation de l’Etat ; la sécurité ; la lutte contre la corruption,
la concussion et les antivaleurs ; l’éducation ; la santé ; la
jeunesse et le sport ; la promotion de la femme ; l’assainissement des
finances publiques ; l’agriculture ; l’environnement et la lutte
contre le changement climatique ; l’eau ; l’énergie ; les mines et les
hydrocarbures ; la diversification de l’économie ; l’emploi ; les
infrastructures et l’aménagement du territoire ; logements sociaux ;
le social dans toutes ses dimensions ; la culture et les arts.
On signale que le président national de l’Union pour la Nation
Congolaise Vital Kamerhe était accompagné de son épouse Mme Amida lors
du dépôt de sa candidature à la présidentielle de décembre prochain.
En outre, il était le deuxième à faire acte de candidature pour la
journée d’hier lundi 6 août. Il a été précédé par Alain Daniel
Shekomba qui s’était livré au même exercice plus tôt.

Dom