Kamerhe partisan d’une médiation internationale

0
32

Après la publication des résultats provisoires par le président de la Ceni ,le pasteur Ngoyi MULUNDA vendredi dernier, le Secrétaire Général et certains pays de l’Union Européenne, excepté la Grande- Bretagne ont recommandé a l’opposition politique de recourir aux voies légales et de s’abstenir des appels à la violence.

Réagissant à la demande de la communauté internationale, le président de l’Union pour la Nation Congolaise, Vital Kamerhe, a fait savoir que le fonctionnement de l’appareil judicaire de la République démocratique du Congo n’inspirait pas confiance à l’opposition.

Le candidat numéro 5 n’a pas mâché ses mots pour qualifier Cour suprême, d’institution privée’ « du président sortant.

« On ne peut demander à l’opposition de s’adresser à une justice en qui ,elle ne fait pas confiance « , a souligné le président de l’Union pour la Nation Congolaise.

Parlant de la médiation proposée par le Secrétaire Général de l’ONU, Vital Kamerhe a salué cette initiative de Ban-KI -Moon qui prouve que les résultats publiés par la CENI ne reflètent pas le choix exprimé par le peuple congolais dans les urnes.

L’ancien speaker de l’Assemblée nationale a démontré que la publication des résultats provisoires a été suivie du déploiement de la garde républicaine en lieu et place des réjouissances populaires.

Sur un ton péremptoire, celui qu’on a surnommé  » Mupepe ya sika « a martelé que la seule instance crédible pour résoudre le contentieux électorale en RDC est la communauté internationale.

Toutefois, il s’est réservé d’avancer le nom d’un médiateur pour ne pas influencer la proposition du Secrétaire Général tout en faisant remarquer que beaucoup de chefs d’Etat pouvaient mener à bien cette tache.

ERIC WEMBAKUNGU

LEAVE A REPLY

*