Justice : Le Parquet général de la République autorise Darryl Lewis à regagner les USA

0
281

justice-balanceSujet américain poursuivi par la justice congolaise comme « mercenaire », Darryl Lewis vient d’être autorisé par l’organe de la loi à retourner dans son pays, les Etats-Unis d’Amérique. Il a été remis officiellement, hier mercredi 8 juin, par le Parquet Général de la République à son ambassadeur en poste à Kinshasa.

L’information a été portée au public, par le biais des journalistes, par le Premier Avocat général de la République Victor Mumba Mokomo à l’issue de l’entretien que son office venait d’avoir avec l’ambassadeur américain James SWAN.

« Le Parquet Général de la République a tenu à vous communiquer cette importante communication. Il venait de recevoir Monsieur l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique James Swan en sa qualité de représentant de son pays pour lui présenter son concitoyen qui se trouve poursuivi avec nos compatriotes dans l’affaire des mercenaires ». C’est en ces termes que le 1er AGR (avocat général de la république) s’est adressé aux journalistes au sortir de l’audience que le Parquet général venait,d’accorder au diplomate américain.

Avant d’annoncer : « A cette occasion, son concitoyen lui est remis pour qu’il puisse retourner dans son pays ». Et de préciser «  Le retour dans son pays ne signifie pas que le dossier est clos, parce qu’il se poursuivra ici de la même manière que là-bas ».

En outre, il a promis qu’une commission rogatoire internationale sera mise en place pour accompagner l’instruction en cours parce que, soutient-il, les Etats-unis auraient  d’autres éléments que la RDC n’a pas sur le dossier.

Convaincu que les USA étant un pays de paix et de justice, Victor Mumba estime que Washington ne pourra que fournir à Kinshasa d’autres éléments dont il a besoin pour permettre à la justice de poursuivre l’instruction du dossier.

La satisfaction de l’ambassadeur James Swan

S’exprimant pour la circonstance, le représentant de l’Etat américain
en RDC n’a pas caché sa joie. « L’ambassade des Etats-unis est
heureuse d’apprendre que monsieur Lewis sera à mesure de rejoindre sa
famille aux Etats-unis ».
Il a tenu, par ailleurs, à préciser que son implication dans ce
dossier l’a été essentiellement à titre consulaire. « Notre
implication dans cette affaire a été essentiellement de nature
consulaire étant donné qu’il est citoyen américain ».
Puis, il a remercié le gouvernement congolais pour avoir accordé à
ses services l’autorisation de rendre visite à Darryl Lewis.
Il importe de signaler était accompagné lors de cet entretien avec le
Parquet général de quelques avocats parmi lesquels il y avait Azarias
Ruberwa et Mumba Gama. Le premier cité, Azarias Ruberwa a dit prendre
double acte de la décision de la justice congolaise, en l’occurrence
le relâchement de Lewis et l’envoi d’une commission rogatoire
internationale pour accompagner le dossier.
« Nous prenons acte de ce que la justice de notre pays a décidé de
son rapatriement (Lewis, Ndlr) aux USA. Nous prenons également acte de
la décision de l’envoi d’une commission rogatoire internationale aux
USA pour la poursuite des enquêtes », a-t-il dit en indiquant qu’en
tant qu’avocat, il ne pouvait que se féliciter.
Avant d’informer que son client (Lewis) a connu la mort de son grand
frère, et sa maman est hospitalisée de suite de l’AVC en apprenant son
arrestation.
Par ailleurs, Me Ruberwa a félicité la justice congolaise pour s’être
bien comportée en traitant avec dignité son client, et espère que les
choses continueront sur la même voie pour la suite.

Dom