Journées du Barreau 2015 : le ministre de la Justice salue la formation continue

0
48

Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Droits Humains, a procédé hier jeudi 9 juillet 2015 à l’ouverture officielle des « Journées du Barreau » pour l’édition 2015. Elles se tiennent du 9 au 11 juillet au Salon Congo de Pullman Grand Hôtel de la Gombe.

Placées, cette année sous le signe de la formation continue, elles a connu à l’ouverture, ont la présence de quelques membres du Gouvernement, des Ambassadeurs et Chefs des missions diplomatiques. Il y avait également dans la salle de hauts magistrats civils et militaires, d’anciens Bâtonniers, de professeurs d’universités, des chefs de juridictions, des membres des conseils de l’ordre et des avocats.

Il faut noter que dans le cadre de ces journées, plusieurs Barreaux ont été invités à prendre part à ces moments d’échanges, notamment ceux de Lubumbashi, de Bandundu, de New York, de France, du Tchad, du Bénin et la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage.

Procédant à l’ouverture officielle des activités commémoratives  des « Journées du Barreau 2015 », le ministre Alexis Thambwe a rappelé à l’auguste assemblée que le métier d’avocat est une profession qui nécessite une solide formation de base, acquise sur le banc de l’université. Toutefois, la formation permanente et continue s’avère indispensable au regard des exigences qui s’y imposent aux porteurs des toges noirs.

Enfin, il a estimé que ces journées étaient importantes, dans la mesure où elles permettent aux avocats congolais d’éplucher quelques matières de l’heure qui se rapportent au droit Ohada, au droit minier, au partenariat public-privé ainsi qu’aux différents traités internationaux.

Intervenant pour sa part, Edouard Kayembe, Bâtonnier du Barreau de Kinshasa-Gombe, s’est dit très honoré de la présence nombreuse de ses confrères qui ont effectué le déplacement vers la capitale Kinshasa dans le cadre de cet événement.

            Appelé à prononcer l’ovation de la journée du Barreau, le Bâtonnier Coco Kayudi, du Barreau de Kinshasa-Matete, a loué les progrès réalisés par le Barreau congolais qui s’affirme au fil du temps tant au plan organisationnel, des règles et principes, grâce à la discipline rigoureuse qui caractérise les membres de cette noble profession d’avocat.

            Saisissant cette opportunité, Me Coco Kayudi Misamu a rappelé à l’assemblée que le Barreau congolais vient de totaliser 47 ans d’existence depuis sa création en 1968, et va atteindre sa maturité d’ici trois ans. Mais avant tout, il a souligné que des acquis enregistrés par celui devraient absolument être conservés et pérennisés pour les générations futures.

            Par ailleurs, le Bâtonnier Coco Kayudi s’est dit rassuré de constater que son Barreau est en mesure de conserver son âme jusqu’à ce jour, malgré les défis de l’heure, avant de conclure que : « le combat, c’est de préserver l’indépendance du Barreau à tout jamais ».

            Pour clôturer, le Bâtonnier National, Me Matadi Wamba, a souligné que l’objet du jour n’était rien d’autre que le souvenir du Barreau qui ne se résume en une sorte de fédéralisme. Ainsi, il a rappelé qu’il était important de se souvenir du passé, car il permet de mieux éclairer le présent et l’avenir.

Melba Muzola