Journée Ville Morte : un cas de conscience pour l’opposition

0
83

atunduAu regard des objectifs d’une ville morte, à savoir perturber le déroulement normal de la vie et paralyser la ville, l’appel de l’opposition a été, de toute évidence, un échec cinglant. Mais au-delà de cet échec patent, la Majorité Présidentielle a noté avec satisfaction et salue la maturité politique du peuple congolais qui a refusé de servir de marche-pieds à certains personnages aux ambitions mal définies et sans considération aucune des intérêts réels de nos populations, de notre jeune démocratie, bref de la République Démocratique du Congo.

Cette épreuve démocratique, grandeur nature, remportée de haute lutte par la Majorité Démocratique, est une preuve de l’adhésion de toute la population congolaise à la politique de modernité et de dialogue du Président KABlLA, tournant ainsi résolument le dos aux vendeurs d’illusion, aux bonimenteurs et autres adeptes des laboratoires malfaisants.

La Majorité Présidentielle saisit cette occasion pour rendre un hommage mérité au Présent KABlLA, son Autorité morale, pour ses efforts de gouvernance démocratique et l’encourage à oeuvrer pour la nouvelle citoyenneté de l’homme congolais, gage d’un avenir radieux pour notre peuple.

Considérant l’avertissement politique que constitue pour l’opposition l’échec de l’opération « ville morte» de ce 16 février 2016, la Majorité Présidentielle exhorte les Hommes politiques, qui hésitent encore, à rejoindre la dynamique nationale du Dialogue convoqué par le Chef de l’Etat, à se rendre à l’évidence leurs calculs de laboratoires ne coïncident pas avec les aspirations réelles des populations congolaises. Seul le dialogue inclusif permettra au peuple et à la classe politique de s’approprier le destin démocratique de la RDC dans la souveraineté.

Ambassadeur André Alain Atundu Liongo

Porte-parole