Journée «porte ouverte» au PNMLS

0
90
Enfants victimes du VIH/Sida
Enfants victimes du VIH/Sida
Enfants victimes du VIH/Sida

C’est dans le cadre de la commémoration de la 27ieme édition de la Journée Mondiale du Sida (JMS) 2015, qu’une  «journée porte» ouverte  vient d’être organisée dans la capitale  Kinshasa.

Cette activité  a eu lieu  le vendredi 4 décembre 2015 au parking du PNMLS (Programme national multisectoriel pour la lutte contre le VIH-Sida), grâce à la collaboration du gouvernement de la RD Congo et des partenaires impliqués  dans le cadre de la lutte contre cette pandémie.
Cette Journée porte ouverte a débuté dès 8 h30 minute par la mise en place de plusieurs stands. Le décor, l’animation et  la sonorisation étaient au rendez-vous pour  capter l’attention des  passants et des véhicules au niveau de la voie publique.
Plusieurs délégués des Agences du Système des Nations-Unies impliqués dans la lutte contre le VIH-Sida ainsi que des Ongs partenaires  de la société –civile étaient également présents. Cette journée porte ouverte était organisée en vue de sensibiliser  la population congolaise  sur les ravage de cette pandémie, joindre les forces, faire un plaidoyer en vue d’une mobilisation des ressources nécessaires et surtout  marquer la solidarité de la communauté internationale  à l’endroit  des personnes victimes du sida et cesser toutes formes de discriminations  à l’égard de celles-ci.
Plusieurs  stands d’informations  et de distributions  de préservatifs (féminin et masculin), ont été  dressés pour la circonstance. Il y avait notamment ceux du PNMLS (Programme national multisectoriel pour la lutte contre le VIH- Sida),représenté par son Secrétaire exécutif national  Liévin  Kapen’d  ainsi que son équipe, de l’UNFPA (Fonds des Nations Unis pour la population), de DKT- RDCongo, de l’OIT (0rganisation internationale du travail), du Ministère de la femme, famille et enfant, de Cordaid, de l’ABEF-ND (Association pour le bien-être familial), UCOP+, Alliance – Biblique, Ciels(Coalition Interentreprises  de lutte contre le VIH- Sida, de la Tuberculose et du Paludisme ,etc .
En sa qualité de Conseillère  chargée des droits de l’homme et genre auprès de l’ONU  Sida, Me Nathalie  Marini  a signalé  que son organisation  a pour mission d’appuyer  le gouvernement de la RDC à travers le PNMLS.
Elle a précisé que cet engagement se manifeste à travers le patronat  du chef de l’Etat  au CNMLS (Conseil national multisectoriel  de lutte contre le VIH  Sida).
            Me Marini a indiqué que le VIH est un problème multisectoriel qui  exige l’implication de toutes les couches sociales de la population et de toutes les tranches d’âge.
            Abordant  la question liée à la stratégie 90 90 90 mise en place par l’ONU  Sida, elle a expliqué qu’elle a comme objectif de s’assurer que 90% de la population  congolaise vivant avec le VIH  Sida connait réellement son statut sérologique.
            Les personnes dépistées  séropositives peuvent alors être mises sous- traitement  ARV (antirétroviral), et être prises en charge pour vivre le plus  longtemps possible.
            Pour sa part, Maximilien  NKIESOLO,  Secrétaire général de la Coalition  Ciels (Coalition  Interentreprises de lutte contre le VIH  Sida, la tuberculose et le Paludisme), a salué cette initiative  à l’endroit du grand public.
 Il a  précisé que sa structure a comme spécialité l’accompagnement des entreprises dans la lutte contre le VIH  Sida, dans  ses deux volets que sont la prévention et la distribution des ARV.
            Enfin, Dr Lis Lombeya de l’OIT (0rganisation Internationale du Travail), s’est dit satisfaite car  son institution a comme objet  s’occuper des  normes en milieu  du travail. Et par rapport à la lutte contre le VIH – Sida, elle a estimé que  l’engagement doit se faire à tous les niveaux.
            A l’en croire, il faudrait  s’assurer que le patronat  apporte des informations  correctes aux  travailleurs. Et au  syndicat de  veiller  à ce que la bonne information  soit apportée à travers les soins, le traitement et l’accompagnement,  conformément aux  normes.
Elle a tenu que personne ne  doit perdre son travail pour cause de statut sérologique.
Melba Muzola