Journée Mondiale de la Jeunesse 2013 : témoignage d’une Congolaise à Rio

0
126

500x300-site papeJeune étudiante congolaise en Droit des Affaires à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), Marie-Louise Weteto Olenga vient de prendre part, aux côtés du pape François et de plus d’un million de jeunes pèlerins catholiques venus de 175 pays du monde, aux 28èmes Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) de Rio de Janeiro au Brésil. Fille du journaliste Mathieu Weteto wa Djemba, elle était membre de la délégation des jeunes étudiants catholiques de Belgique, qui a rejoint le Brésil à partir de Londres après la jonction avec le reste de la délégation européenne à Lille et à Paris.

Ce pèlerinage, informe-t-elle, qui a tenu le monde entier en haleine durant toute la semaine du 23 au 29 juillet 2013, a atteint sont point culminant le dimanche 28 juillet avec la messe grandiose célébrée sur la plage de Copacabana par le Souverain Pontife devant plus de trois millions de fidèles catholiques. Occasion pour le premier pape non européen de l’Eglise Catholique de réaffirmer ce que l’on peut  considérer comme la priorité de son pontificat, à savoir, réformer l’Eglise. « L’Eglise doit se libérer de toutes les structures caduques qui ne favorisent pas la transmission de la foi », a affirmé le pape François, qui a défendu une Eglise simple, tournée vers les pauvres, et a appelé les jeunes catholiques à évangéliser « sans peur » de par le monde, « jusque dans les périphéries existentielles ».

Pour leur part, Marie-Louise Weteto Olenga et ses collègues pèlerins sont tous heureux d’avoir assisté à cette mémorable manifestation qui, à leurs yeux, a contribué à raffermir la foi chrétienne dans le monde et à revitaliser l’Eglise Catholique romaine confrontée aujourd’hui, particulièrement au Brésil, à une hémorragie des fidèles face au dynamisme des églises évangéliques. Pour rappel, le Brésil est, avec ses 123 millions de fidèles, le pays le plus catholique du monde.

La prochaine édition des Journées Mondiales de la Jeunesse aura lieu en 2016 à Cracovie en Pologne, dans la région natale du fondateur des JMJ, le pape Jean-Paul II. C’est en 1984, à l’occasion de l’année sainte de la Rédemption, que le pape Jean-Paul II célèbra, sur la place Saint Pierre au Vatican, la Rencontre Internationale de la Jeunesse durant laquelle il donnera aux jeunes une Croix qui deviendra le symbole des JMJ.

Un an plus tard, les Nations-Unies déclarent l’année 1985 « Année Internationale de la Jeunesse ». Au mois de mars 1985, le pape organise au Vatican une rencontre internationale des jeunes. Suite à celle-ci, il annonce la création des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Les JMJ sont célébrées chaque année dans les diocèses du monde entier le Dimanche des Rameaux. Tous les 2 ou 3 ans, une ville est choisie pour recevoir les Journées Mondiales de la Jeunesse.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*