Jeannine Mabunda édifiée par l’avancement des travaux

0
30

 La ministre du Portefeuille, Jeannine Mabunda Lioko a été particulièrement éclairée par l’ampleur des travaux entrepris pour la modernisation de l’Aéroport de Ndjili, dans le cadre des volets ‘infrastructures’ et ‘Emploi » des Cinq Chantiers de la République initié par le Président de la République. Cela grâce à la perception de la taxe « I.D.F. », à l’embarquement. Plusieurs observateurs, a-t-elle dit, se demandent ce qu’on faisait avec cette taxe. Ce qui l’a motivée à venir elle-même toucher du doigt les réalisations de ce financement interne le week-end dernier. Elle a débuté son inspection en visitant les travaux exécutés  sur la piste d’atterrissage, mais qui sont aujourd’hui suspendus à cause d’un différend qui oppose la Rd Congo à une Banque sud africaine ; ensuite elle s’est rendue sur le chantier du « Pavillon présidentiel » dont les travaux sont très avancés ;  elle est passée par le salon VIP, a inspecté les travaux de réhabilitation de la rotonde, sur la zone de départ et ceux de la zone d’arrivée.

 

          En donnant ses impressions sur sa visite à l’Aéroport, elle a manifesté sa joie en soulignant que pour la RVA,  le pari de la reconstruction et de l’emploi est presque atteint totalement, parce que la 1ère partie de la modernisation de l’Aéroport de Ndjili qui a commencé avec la construction du Salon VIP – ayant coûté 25 millions de dollars et a procuré de l’emploi à 427 Congolais – et qui se poursuit par la réhabilitation et la modernisation du reste de l’Aérogare. Tout cela sur financement interne. C’est un exemple qui montre, dit-elle, qu’il n’y a pas seulement des chantiers avec des Chinois ou avec des bailleurs de fonds, mais à partir des efforts déployés par des Congolais en payant la taxe, à partir de la créativité de l’équipe de gestion et de travailleurs de la Régie des Voies Aériennes, un grand chantier est en marche.

          Pour elle, quant on parle des Cinq chantiers, certains pensent à la théorie, mais le gouvernement préfère l’action. Le résultat est là. Et plusieurs entreprises publiques font la même chose que la RVA. Elle a félicité le Comité de gestion et les travailleurs de cette entreprise.

Pour l’Adg Jean Assice, l’Aéroport de Ndjili est devenu plus attrayant

          Pour l’Administrateur Directeur Général (ADG), Jean Assice, l’Aéroport de Ndjili devient de jour en jour plus attrayant que par le passé. En effet, sur le plan technique, il a fait remarquer que l’aérogare a subi une amélioration nette pour les passagers, au point de vue de la sécurité et du confort. Les zones d’arrivée et de départ sont plus larges. La zone d’arrivée est davantage sécurisée. Pour ce qui est de la rotonde, Jean Assice signale que l’éclairage a été refait, les sanitaires totalement réfectionnés, la climatisation est en train d’être faite, le circuit de départ sera aussi simplifié. En outre, il précise que le salon des officiels a aussi été refait pour permettre aux officiels d’être dans les conditions de travail et de confort correctes. Des comptoirs supplémentaires pour la DGM sont placés. Il précise que tous les travaux entrepris pour les festivités du 30 juin seront terminés d’ici le 15 juin, sur les deux sites de l’Aéroport.

          Pour l’Adg, ces travaux ont pour conséquence d’éviter aux passagers la foire qu’ils connaissaient avant à Ndjili. Il signale aussi la réorganisation du système de sécurité et, de manière générale, il souligne que l’Aéroport de Ndjili se remet doucement aux normes, en attendant la réfection complète et la construction de la Nouvelle aérogare dont les plans sont prêts et sont à la disposition du gouvernement pour décision finale.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*