JC Muyambo entre la vie et la mort

0
1247

muyambo-j-cVictime d’un saignement d’oreilles dont l’origine reste à déterminer hier matin dans son pavillon, à la Prison Centrale de Makala, l’opposant Jean-Claude Muyambo a été ramené d’urgence au centre médical où il était interné jusqu’au 9 juin 2016, avant d’en être extrait manu militari à la demande du Parquet Général de la République. On laisse entendre qu’il était reproché au président de SCODE (Solidarité Congolaise pour la Démocratie et le Développement) des sorties intempestives de son lieu d’hospitalisation et des visites à travers la ville alors qu’il était censé se trouver sur son lit de malade.

Selon des proches du détenu, son état de santé inspirerait beaucoup d’inquiétude. Selon eux, une évacuation vers l’étranger serait la bienvenue pour sauver la vie à cet acteur politique en grand danger de mort. A en croire le même entourage, la plaie de sa jambe, mal soignée, continue de faire peser le risque d’amputation de cette dernière.

On rappelle que Jean-Claude Muyambo avait été arrêté en janvier 2015, dans la foulée des manifestations populaires violentes contre la tentative de révision de la loi électorale. Sur ce dossier politique était venu se greffer un conflit immobilier, dans lequel il était accusé de spoliation d’un bien d’un de ses anciens clients.
Depuis lors, il alterne son séjour en prison avec des intermèdes
d’hospitalisation dans les centres médicaux de la place. Plusieurs
fois demandeur d’un transfert à l’étranger pour des soins dans des
formations médicales plus outillées que celles du pays, il n’a
toujours pas obtenu gain de cause. La nouvelle alerte au sujet de son
état de santé fort précaire va-t-elle avoir un effet sur les autorités
judiciaires nationales ? Rien n’est moins sûr.
Eric Wemba