J.Mbadu rend hommage à la patience et à la confiance des populations du Bas-Congo

0
105

Contribution--l-analyse-de-la-chane-de-valeurs-des-produits-agroforestiers--cas-de-dacryodes-ed3La date du 11 juillet dernier restera à jamais gravée dans les mémoires des Ne Kongo pour avoir vu le gouvernement provincial procéder à la relance officielle des travaux de bitumage de la Nationale N°1 sur le tronçon Moanda-Kitona. Le gouverneur Jacques MBADU Nsitu, ses ministres, les membres de l’assemblée provinciale, des notabilités et leaders Ne Kongo, des hommes d’affaires expatriés et nationaux et bien entendu les dirigeants de la société M.V.AFRITEC, se sont retrouvés à Moanda pour appuyer par leur présence cette cérémonie grandiose et haute en couleurs. L’occasion en valait la chandelle car il s’est agi de donner le coup de pioche à ces travaux de bitumage  de la partie qui restait encore, à savoir 8 kms sur les 12 prévus pour joindre Moanda à la localité qui abrite, entre autres, la base militaire de Kitona.

Jacques MBADU a d’abord rendu un hommage pathétique et solennel au chef de l’Etat pour avoir autorisé la rétrocession pétrolière due à la province. IL a aussi remercié le Premier Ministre pour avoir décaissé la somme de 235 millions des Francs Congolais représentant la rétrocession pétrolière de mois de juin dernier, ce qui a permis de relances ces travaux. Ses remerciements se sont dirigés à tous les élus Ne Kongo pour leur lobbying et implication pour le dénouement de ce dossier par ces temps de rigueur budgétaire.

Le gouverneur MBADU a tenu à rappeler que les travaux de bitumage premiers quatre kms de ce tronçon ont été exécutés par la société M.V. AFRITEC sous le contrôle de la Direction Provinciale de l’Office des Routes. Ce projet, a-t-il souligné, découle du contrat conclu au mois de mars 2010, puis amendé en février 2012 entre le gouvernement de la République par le biais de la Direction Générale de l’Office des Routes et l’entreprise M.V. AFRITEC pour un montant de 7.445.621, 47 dollars Us. Toujours dans son discours des circonstances, le gouverneur a insisté sur le fait que la relance des travaux proviennent de la rétrocession pétrolière. Tout en mobilisant les efforts pour permettre aux populations de cette partie du territoire national de jouir en priorité des fruits de sa contrée, l’objectif final est d’asphalter complètement ce tronçon et de relier les axes Moanda-Yema vers l’Angola voisin et Moanda-Boma en vue de désenclaver totalement cette entité côtière.

         Jacques MBADU ne pouvait pas ne pas rappeler que Moanda avait été choisi par les autorités du gouvernement central pour être le siège de l’installation et de l’inauguration du point d’atterrage de la fibre optique. Et que toutes les initiatives lancées participent de manière générale à la modernisation de la cité de Moanda conformément à la vision du chef de l’Etat. Le gouvernement provincial ne ménagera aucun effort pour l’amélioration des conditions socio-économiques des filles et fils du Bas-Congo. Il a terminé son discours par rendre hommage à la patience et à la confiance dont font montre non seulement les populations de Moanda mais aussi tous les habitants de cette province, toutes tendances confondues.

 

                            F.M. 

LEAVE A REPLY

*