Irrégularités aux législatives nationales : la Ceni remet les pendules à l’heure

0
25

Comme n’ont  cessé de souligner les différentes missions d’observation des scrutins couplés du 28 novembre dernier, les irrégularités ont fini par ternir le processus électoral Rd Congolais. C’est pour crédibiliser ce qui reste encore  de ces élections contestées tant au niveau national qu’international  que le bureau de la Commission électorale nationale indépendante que dirige le pasteur Daniel Ngoy Mulunda Nyanga   a pris, mercredi 21 décembre dernier, au cours d’une séance de publication partielle de résultats  à la députation nationale,  la décision de suspendre, toutes affaires cessantes,  les travaux dans tous les centres locaux de compilation de résultats en cours (Clcr)  de traitement. Ils sont accusés,  d’après les rapports d’observation de l’Ue et du Centre carter d’être  en l’absence de témoins et d’observateurs au centre de falsification de résultats des urnes.

Selon le communiqué rendu public par la Ceni, les travaux sont entre autres mis en veilleuse en attendant une assistance technique internationale.
Ainsi, par cet acte la Ceni veut se donner  tout le temps matériel de vérifier et de  confronter  toutes les informations et procès-verbaux en sa possession le cas échéant, afin de lui permettre  d’établir la traçabilité de ses résultats qui à peine publiés font l’objet de vives contestations au sein de la classe politique.
Par ailleurs, le bureau de la Ceni a invité ceux de centres de compilation  ayant achevé normalement leur travail et transmis les procès-verbaux et les fiches de compilation à se réserver de procéder à l’affichage des résultats.

A cet effet, la publication des résultats est désormais subordonnée à l’examen des contestations dont le bureau est saisi. Néanmoins, le bureau de la Ceni continuera à publier les résultats partiels des Clcr ayant clôturé la compilation, transmis et affiché les résultats et dont les opérations n’auront fait l’objet d’aucune réclamation.  
Enfin, c’est un signal fort que la Ceci vient de donner à la classe politique congolaise mais surtout au peuple congolais pour la suite du processus car tout le monde voudrait  voir siéger dans les institutions publiques ses véritables représentants en lieu et place des magouilleurs sans foi ni loi dont le seul leitmotiv est de tricher. 

A.Vungbo

LEAVE A REPLY

*