Initiation à la Nouvelle  Citoyenneté : les professionnels des médias sollicités

0
457

Les professionnels des médias, représentant une vingtaine de chaînes de Télévision et de radio émettant à partir de la capitale – auxquels se sont joints les représentants de UNPC et du CSAC – ont eu une séance de travail avec le ministre en charge de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC), Maker Mwanu Famba. Cette rencontre s’est déroulée le jeudi 23 juillet 2015, dans la salle de réunion de ce ministère, à la Gombe. Cette rencontre avait pour objectif de les sensibiliser à leur implication effective dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté. Expliquant sa démarche, le ministre a souligné que la réunion du jour visant à planter le décor des discussions des semaines prochaines dans le cadre des concertations avec toutes les parties prenantes, étatiques et non étatiques. C’était l’occasion pour lui de rappeler à ses hôtes la vision du Chef de l’Etat qui cherche, dans sa vision de la Révolution de la Modernité, à faire de notre pays un vivier de la nouvelle citoyenneté et de la classe moyenne.

            Pour cette circonstance, il a proposé cinq points de discussions parmi lesquels figuraient la présentation de la démarche retenue pour l’INC ; l’approche des concertations avec les parties prenantes ; les modalités pratiques et les domaines de collaboration ; la présentation de la « Campagne Mlle Raisons d’aimer la RDC » avec un spot de 1’45   et enfin, les échanges et débats. Le ministre de l’EPS/INC a dit que la mission lui confiée par le Gouvernement se concevait difficilement sans le concours des médias dans la mise en œuvre concertée des activités pédagogiques, de plaidoyer et d’apprentissage transformationnel des mentalités des Congolaises et des Congolais. De ce point de vue, il a qualifié les professionnels des médias de partenaires privilégiés, indispensables et incontournables. Raison pour laquelle il tenait à les associer, dès le départ, à  ce processus de formatage mental devant conduire à la rupture et à l’éradication des antivaleurs qui gangrènent la société congolaise.

            Les discussions et débats ont gravité autour des modalités pratiques de la participation des médias en matière d’éducation à la nouvelle citoyenneté et de sa contribution citoyenne. A la fin des échanges, une commission de quatre responsables d’organes de presse a été mise sur pied pour aider le ministère non seulement à corriger le spot « Campagne Mlle Raisons d’aimer la RDC », mais aussi assister l’EPS/INC en expertise, savoir-faire technique et conseils pratiques. Celui-ci souhaiterait, en effet, une contribution citoyenne par la réservation d’un espace de diffusion d’au moins une minute du temps d’antenne ou une insertion dans un espace précis dans la presse écrite pour la diffusion des spots, messages et communiqués sur l’INC.

SAKAZ