Les infirmiers réclament leur « Ordre »

0
525

infirmieres_greveEn marge de la commémoration de la journée qui tombe le 12 mai 2016 à travers le monde avec comme principal thème : « Les infirmiers, une force pour le changement, pour des systèmes de santé plus résilients
». On République démocratique du Congo(RDC), la profession infirmière est confrontée à plusieurs problèmes d’ordre organisationnel. Avec la requête introduite auprès des autorités nationales, elle veut obtenir
l’Ordre des infirmiers devant régir leur organisation et assurer la défense de ses intérêts en RD Congo.
Sur le plan professionnel, les infirmiers de la RDC sont butés à la formation de qualité. On sait que dans ce cadre, ceux des infirmiers sortis de certaines écoles de formation (institut technique
d’enseignement médical), ITEM en sigle, dépourvues de laboratoires  et d’équipements spécialisés, éprouvent d’énormes difficultés pour dispenser des soins,  suite à l’absence des stages pratiques dans les
centres de santé.
Ces lacunes sont, comme il faudrait le souligner, à la base de
nombreux cas d’erreurs mortelles que l’on compte à travers l’ensemble
du pays. Et parmi les quelques  écoles de formation de qualité que
l’on compte à travers la capitale, l’on peut citer ITM Kintambo, ISTM
Kinshasa, ITEM de la Croix-Rouge et l’INPESS.
A la lumière de ces difficultés, nous espérons que les autorités de
la République  Démocratique du Congo profiteront de cette journée,
pour prendre un engagement ferme, pour relever les nombreux défis dus
à la formation,  l’amélioration des conditions  sociales des
infirmiers, ainsi que la dotation des formations médicales du pays en
équipements spécialisés.
L’on a appris par le canal du président national de l’Anic
(Association nationale des infirmiers du Congo), Komba Djeko, que
cette journée sera célébrée sous le thème national : « Ordre des
infirmiers -protéger le public par et avec les infirmiers –
réglementation -contrôle – sanction ».
A en croire le numéro un de l’Anic, il est prévu un défilé des
infirmiers placé sous l’égide du ministère de tutelle au niveau de la
place du Cinquantenaire, en face du Palais du peuple. Parmi les
participants, on cite les infirmiers des hôpitaux, des cliniques, des
maternités, des polycliniques, des centres hospitaliers, des
enseignants des ITM et du personnel soignant des centres de santé des
FARDC et de la PNC, etc.
Toutefois, il faut noter que ce thème national est interpellateur
comme le thème international : « Les infirmiers, une force pour le
changement, pour des systèmes de santé plus résilients ».
Melba Muzola