Incidents à Katako Kombe : la bande à Koy Wembolenga aux arrêts

0
50

La Police Nationale Congolaise vient de réussir un joli coup de filet dans le territoire de Katako-Kombe, district du Sankuru, dans la province du Kasaï Oriental, renseigne l’Agence Congolaise de Presse (ACP).

 En effet, des jeunes délinquants du chef-lieu du territoire qui avaient mené des agressions xénophobes le mardi 1er avril dernier à l’endroit des commerçants, originaires du territoire de Lodja voisin mais œuvrant à Katako-Kombe, viennent d’être appréhendés par les éléments en poste au centre du territoire de Katako-Kombe.

On rappelle que des jeunes-gens habitant le chef-lieu dudit territoire avaient enlevé et séquestré six hommes d’affaires originaires de Lodja, au motif qu’ils vengeaient leurs frères Tetela de la savane qu’ils prétendaient avoir été maltraités par les Tetela de la forêt à Lodja.

Les infortunés avaient été sérieusement passés à tabac, dépouillés de leurs biens et ligotés par leurs bourreaux qui leur avaient mis des pneus au cou en vue de leur faire subir le fameux supplice du collier.

Mais grâce à l’intervention de la police locale, ils avaient eu la vie sauve. On rapporte, à ce sujet, que le chef de la Police locale, le capitaine Koy Faïko Abdoul, a été grièvement blessé par lesdits inciviques qui se sont par la suite évadés dans la nature. Mais, leurs chefs, en l’occurrence un certain Koy Wembolenga et son compagnon Owando, n’ont pas réussi à s’enfuir. Ils sont actuellement écroués à l’Amigo PNC/Ciat de Katako-Kombe.

Dom 

LEAVE A REPLY

*