Hygiène et assainissement de l’environnement : des comités des parents recyclés

0
2065

img_nyota_20130307060658Des membres de comités des parents de dix écoles publiques de Kin-Ouest viennent de suivre un séminaire de formation de quatre jours sur le thème « Formation sur les normes du programme national Ecole Assainie ». La clôture de ce séminaire a eu lieu hier jeudi 18 juillet à l’E.P 2 et 3 Ngaliema où se sont tenus les travaux dudit séminaire. Celui-ci était dirigé par André Kuketuka, inspecteur chef de pool de Ngaliema. Ce séminaire et le Programme Ecole Assainie étaient financés par le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance « Unicef ».

            Réunissant  près de 70 participants, ce séminaire avait comme objectifs de permettre aux parties prenantes d’expliquer le contexte institutionnel du programme Ecole Assainie, de définir les normes et le processus de mise en œuvre dudit programme et enfin de l’appréhension du mécanisme de suivi et d’évaluation de celui-ci.

            Vu la pertinence de ces travaux, l’inspecteur André Kutetuka et Tobele a Ghituwa, le point focal de Kin-Ouest, ont tous deux demandé aux participants de sensibiliser les parents des écoles où ils sont membres. Ce Programme Ecole Assainie a été mis en place pour apprendre aux élèves les normes d’hygiène (ex : se laver les mains avant de manger et après avoir été à aux installations sanitaires, etc.) et d’assainissement (ex : nettoyer la cour, les salles de classe, etc.) de  leurs écoles, afin de les préserver contre les maladies, surtout  hydriques. Car les maladies provoquent l’absentéisme et celui-ci est parmi les facteurs majeurs du faible rendement scolaire.

            Etant donné que la famille est la première référence pour l’éducation des enfants, ce séminaire n’a pris en compte que les membres des comité des parents et quelques directeurs des écoles pour leur donner l’essentiel dudit programme, afin de vulgariser les règles d’hygiène dans les écoles, les familles et les quartiers.

            Le choix porté sur les membres des comités des parents est judicieux, mais un comité n’a généralement qu’un mandat de deux ans. « Pour la pérennisation et la continuité de cette formation, nous demandons à l’Unicef d’en faire un séminaire annuel, vu la durée du mandat qui nous est confié, afin de permettre aux prochains comités d’en bénéficier », a suggéré Denis Mbongompasi, président du comité d’EP7 Kimpangi. Notons que les  écoles sélectionnées sont toutes en processus de certification et situées dans la commune de Ngaliema.

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*