Hydrocarbures : des investisseurs sud-coréens à Kinshasa

0
24

La coopération entre la Corée du Sud et la Rd Congo prend de l’ampleur au fil des jours depuis la visite en mai 2010 du Président de la République, Joseph Kabila Kabange dans ce pays de l’Asie du Sud. La preuve vient d’en être fournie hier mercredi 22 septembre 2010, avec l’arrivée dans la capitale congolaise d’une délégation des investisseurs sud-coréens qui travaillent dans le secteur des hydrocarbures. Conduite par Young-Won Kang, président de la « Korea National Oil Corporation » (KNOC), cette délégation compte rester dans notre pays pendant deux jours, soit du 22 au 23 septembre. Comme entreprise nationale de ce pays, elle  est la parfaite correspondante de la Congolaise des hydrocarbure (Cohydro) de la Rd Congo. 

          A sa descente du jet qui l’a conduite dans notre pays, cette délégation a été accueillie au bas de la passerelle par Ernest Ganda Ngata, chargé de mission adjoint a.i. de la Cohydro. 

Elle s’est rendue au siège de la Cohydro, pour une séance de travail avec les responsables de cette entreprise, conformément au Protocole d’accord signé à Séoul le 10 août 2010, entre la Cohydro et la Knoc et qui définit le cadre de concertation et de collaboration  entre les deux Sociétés nationales des hydrocarbures, notamment dans trois domaines : d’abord dans le ‘Secteur Amont pétrolier’ par la collaboration dans la recherche et le développement de  l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures. Ce qui permettra à la Cohydro de tirer profit de l’expertise de Knoc et de ses capacités techniques. Deuxièmement, dans le ‘SecteurAval pétrolier’ par la fourniture régulière de produits pétroliers à la Cohydro, le stockage et le développement de ses capacité opérationnelle dans le domaine de stockage des produits pétroliers, le transport de ces produits et l’extension du réseau de distribution des produits à travers le pays. Enfin, la collaboration entre les deux sociétés concernera en troisième lieu, la formation par le renforcement des capacités techniques des cadres de la Cohydro. 

Un partenariat modèle 

          Pendant la séance de travail, Alex Mutombo Tshibungungu, chargé de mission a.i., a insisté sur les avantages que la Cohydro tirera de ce partenariat pour  le progrès de ce secteur dans notre pays, il s’est dit particulièrement préoccupé par le développement de la capacité opérationnelle de stockage des produits pétroliers par son entreprise et convaincu que l’expérience de Knoc dans ce domaine sera d’un apport décisif. Par  ailleurs, Tshibambe Ndjibu, président du Conseil d’Administration de la Cohydro a noté que le partenariat entre les deux entreprises procède d’une volonté du président Joseph Kabila qui s’emploie à promouvoir la coopération sud-sud, Afrique-Asie et particulièrement Rdc-Corée du Sud. Il a souhaité que ce partenariat reste un modèle dans ce domaine et demandé au Comité de gestion de veiller avec soin à sa mise en œuvre rapide.

          Il convient de noter que la Knoc, créée en 1979, après la crise pétrolière des années 70, vise à assurer à la nation sud coréenne l’indépendance énergétique. Son capital social est détenu à 100% par l’Etat coréen. Son capital est de 14,7 milliard USD et il emploie actuellement 5.400 personnes en temps plein. 

SAKAZ

 

LEAVE A REPLY

*