Horreur à Kirumba (Nord-Kivu) : trois casques bleus assassinés

0
40

Face à l’acharnement de la presse locale à avoir sa réaction à chaud sur l’attaque d’une base des casques bleus par des inconnus à Kirumba, au Nord-Kivu, le nouveau patron de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo(Monusco), Roger Meece, a préféré, hier mercredi 18 août 2010, jouer à la prudence. « Je ne veux pas faire de spéculations maintenant. Une enquête a débuté et on va communiquer les résultats au moment opportun… » a-t-il tranché, au cours du point de presse hebdomadaire de la Monusco, à propos de cette agression qui a coûté la vie à 3 casques bleus et blessés près de 7 autres. Choqué et attristé par cet acte qui a causé la perte de ses hommes, le patron de la Monusco a réaffirmé la détermination de la Communauté internationale à continuer ses efforts dans tous les sens contre les menaces des groupes armés.

            Selon les informations livrées par des médias nationaux et étrangers, une cinquantaine d’assasillants, munis d’armes blanches, ont attaqué un contingent militaire onusien, évalué à une douzaine d’hommes. Au terme d’une heure de combat au corps à corps, on a compté 3 morts et 4 blessés chez les casques bleus. 

           Nonobstant cet incident, Roger Meece a confirmé la volonté de son organisation à parachever la stabilité durable dans la région Est de la RDC et de protéger les civils. Pour y parvenir, il préconise l’élimination de tout ce qui menace les civils, en appuyant les Forces armées de la RDC (FARDC). « S’il s’agit des troupes étrangères, il faut le rapatriement ; et envisager la démobilisation et la réintégration des éléments locaux… »

            Après une tournée prospective dans l’Est de la RDC, particulièrement à Dungu, Bukavu et Goma, puis des entretiens avec de hauts responsables politiques congolais, le nouveau patron de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RDC(Monusco), l’Américain Roger Meece a animé, hier mercredi 18 août 2010, sa toute première conférence de presse à Kinshasa. Au cours de cette rencontre, Roger Meece a souligné que ce périple lui a permis de comprendre les problèmes et les défis auxquels est confronté le Congo. « Il y a eu des progrès importants, mais il y a encore beaucoup de choses à faire… » a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la Monusco va s’employer à renforcer les capacités des institutions du pays en appuyant davantage le secteur de la justice, tant civile que militaire. Dans le même ordre d’idées, Roger Meece s’est réjoui que d’autres travaux se fassent dans certaines provinces afin de consolider l’autorité de l’Etat et de favoriser la libre circulation des biens et des personnes. Il s’agit, entre autres, des projets de construction des casernes pour les FARDC.

            Concernant les élections, le représentant du SG de l’Onu en RDC a assuré qu’elles restent une priorité. Ainsi, sa structure va soutenir logistiquement la future CENI afin que le scrutin soit libre, transparent et démocratique.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*