Hôpital général de N’djili : un don du Japon pour la construction d’un bâtiment

0
122

Dans le cadre des dons aux micros- projets locaux contribuant à la sécurité humaine, Hiroshi Karube, Ambassadeur du Japon en RDC, a procédé hier lundi 19 février 2018, à la signature du Contrat de Don du projet de construction d’un bâtiment pour la salle d’urgence de l’Hôpital Général de Référence de N’djili, avec le Docteur Magoga
Kumbundu  Mago, médecin directeur de l’Hôpital Général de cette formation hospitalière.

Ce projet, financé à hauteur de 90.868 USD consiste à construire un
bâtiment pour la salle d’urgence et fournir des équipements médicaux à
l’Hôpital Général de Référence de N’djili. Il permettra non seulement
d’augmenter la capacité d’accueil des patients et d’améliorer
l’environnement médical, mais aussi d’assurer un diagnostic rapide et
d’offrir un service adéquat afin de renforcer le système de santé dans
la commune de N’djili.
Avec la construction de cette infrastructure, un cadre sera
également aménagé pour la prise en charge des victimes de violences
sexuelles. Ce qui a expliqué la présence de Jeanine Mabunda,
représentant personnel du chef de l’Etat chargée de la lutte contre
les violences sexuelles et le recrutement d’enfants, à cette cérémonie
de signature de contrat à l’ambassade du Japon.
Il faut noter que c’est la deuxième fois que l’Ambassade de ce pays
finance un projet soutenu par Jeanine Mabunda Likoko, après le Projet
de réhabilitation de l’Hôpital Général de Référence de Kintambo dans
la ville de Kinshasa exécuté en 2017.
Dans son allocution, Monsieur Hiroshi KARUBE a rappelé que le Japon
accorde une grande importance à la fourniture des meilleurs services
de santé et à l’amélioration de l’accès des populations aux services
de santé de base pour garantir la « sécurité humaine », axe
prioritaire de la politique japonaise en République Démocratique du
Congo dans le domaine de la santé.
L’ambassadeur du Japon en RDC a réitéré l’engagement de son pays de
continuer à accompagner les efforts du gouvernement congolais dans ce
domaine.
Il a émis le vœu que ce Projet devienne un symbole d’amitié entre la
République Démocratique du Congo et le Japon. Aussi, il a sollicité
une coopération et une coordination étroite entre l’équipe de gestion
de l’Hôpital de N’djili et les organes concernés afin que ce Projet
s’achève avec succès.
Le médecin directeur de l’hôpital général de référence de N’Djili a
pour sa part remercié l’ambassade du Japon qui a répondu favorablement
à cette demande qui vise l’amélioration des services sociaux de base
de la population congolaise en général et de cette partie de la
capitale en particulier.
Myriam Iragi