Hommage aux disparus du crash de la Monuc Roger Meece : « N’oublions pas cette noble cause à laquelle ils ont consacré leurs vies »

0
72

A l’absence des corps des victimes de l’accident tragique d’avion de la Monusco survenu le lundi 4 avril 2011, une cérémonie solennelle en leur hommage a été organisée le samedi 9 avril dernier aux installations de l’ex Base logistique de la Mission (Congo bâtiment) à Kintambo, devant leurs portraits. Désolation, tristesse, chagrin, pleurs et larmes étaient visibles sur les visages des participants durant toute la commémoration de cette fatalité qui a endeuillé particulièrement 16 pays. Outre les autorités de la Mission et leurs collaborateurs, on a noté dans l’assistance la présence des officiels congolais, conduits par le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Adolphe Lumanu ; des ambassadeurs et membres du corps diplomatiques ; du président de la Commission nationale électorale indépendante(CENI) ; des membres de familles des victimes, ainsi que de certains officiels arrivés des Etats-Unis et de l’Allemagne.

Occasion pour Fidèle Sarassoro, représentant coordonnateur du Système des Nations Unies et coordonnateur humanitaire, de rappeler les agences des Nations Unies frappées par cette catastrophe. Il s’agit du Programme de Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Bureau des Nations Unies pour la coordination humanitaire(OCHA), du Programme des volontaires pour les Nations Unies(VNU), du Centre de la lutte contre les Mines(UNMACC), du Bureau des Nations Unies de services d’appui aux projets(UNOPS) et du Programme alimentaire mondial(PAM). Ladite catastrophe a affecté les bureaux des entités des Nations Unies à travers la RDC dont Goma, Bunia, Kindu, Kalemie, Kisangani et Kinshasa.

Les victimes des Nations-Unies

Deux agents du PNUD, Blé Kacouchia et Oumar Dia, revenaient d’un séminaire à Lubumbashi et du lancement de l’enregistrement des électeurs à Goma. Quant aux 3 membres de VNU(le Ghanéen Safo Esinam, le Belge Jeoren Bervoets et Manuel Carlos Barros de Sao Tome et Principe), ils ont apporté leur expertise et professionnalisme dans les domaines des élections et de l’aviation. Deux Congolais, Jeanne Kabange et Henri Badila, travaillaient pour Ocha en vue d’éloigner les zones de l’indigence au profit des communautés nécessiteuses. Un autre, Augustin Kasonga, basé à Kindu exerçait pour le compte du PAM. Le Centre de coordination contre les Mines(UNMACC) et le Bureau de Nations Unies de service d’appui aux projets (UNOPS), ont perdu 2 experts : Jonas Some du Burkina Faso et Petrus Van Vuuren de l’Afrique du Sud. Aussi, une Congolaise, Mimy Kongolo, travaillant pour UNMACC, a perdu son frère, Alain Lubamba Nkongolo, dans cette tragédie.

Néanmoins, un journaliste indépendant congolais, Francis Muanza, a eu la vie sauve et se trouve dans un mauvais état, selon des sources médicales.
En mémoire de toutes ces victimes, Fidèle Sarassoro, a demandé à ses collègues de resserrer les liens de fraternité au sein de la famille unique, face à la douleur et surtout de poursuivre la voie qu’elles ont tracée pour marquer l’adhésion à une cause noble : servir les peuples, afin que le monde soit un espace de sécurité pour tous.

Appel au renouvellement de l’engagement

Pour sa part, le numéro 1 de la Monusco, Roger Meece a souligné que les passagers du vol UN 834 étaient engagés, à des degrés divers, dans le cadre de l’effort commun pour garantir la paix, la stabilité et une meilleure vie pour des millions de personnes en RDC et dans la région. Parmi eux, on retrouve des chauffeurs, des médecins, des administrateurs, des agents de sécurité et fonctionnaires chargés de la logistique, des travailleurs humanitaires, des policiers, des soldats et autres. « Chacun d’eux représentait des valeurs et des vertus particulières, tout en faisant également partie d’un ensemble plus vaste. Ils nous ont quitté, mais leur mémoire et l’esprit de ce qu’ils étaient et de ce qu’ils représentaient demeureront avec nous  a fait noter le patron de la Monusco, tout en appelant chaque participant de la cérémonie à renouveler son engagement à poursuivre son travail afin d’assurer la réalisation de la paix et de l’avenir de la RDC auquel les victimes étaient engagées.

Au nom du gouvernement et du peuple congolais, le Vice-premier ministre Lumanu a présenté les condoléances de la nation en assurant à la Mission onusienne sa détermination de l’accompagner dans sa mission du rétablissement effectif de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*