Hommage au cofondateur du groupe Kizito Anuarite

2
2127

kizito« La fidélité à ses engagements honore l’homme et le rapproche de son Seigneur ». Cette phrase que Boss avait choisie comme devise pour son ordination sacerdotale, Dieu lui a donné la grâce de la réaliser dans sa vie. Boss a été un homme de grande fidélité à ses engagements. Travailleur zélé et infatigable, il s’est donné tout entier pour le service de l’Eglise et de la société en particulier à travers l’éducation de la jeunesse. Ayant fondé avec ses amis le groupe KIZITO ANUARITE, il s’est dévoué totalement à l’encadrement de ces enfants et à la promotion de cette pastorale. Il a sillonné différents diocèses du pays ; il est allé dans certains pays africains et en Europe pour faire connaître la pastorale des KIZITO ANUARITE. La formation d’une jeunesse de l’Excellence était son grand souci si bien que je n’hésiterai pas à le qualifier d’ « Apôtre des jeunes ».Boss nous a appris que regarder les
enfants c’est regarder une promesse, regarder l’avenir. Mais l’avenir on ne le regarde pas comme on ne regarde passer les véhicules. L’avenir, on le prépare. Alors il s’est engagé à préparer l’avenir de ces enfants  pour que demain nous ayons une « jeunesse de l’Excellence »
Boss s’est distingué également par un grand amour envers les autres. Il était l’homme de tous les hommes, en particuliers des plus démunis. Il a porté secours à de nombreuses personnes et de plusieurs manières ; il a créé avec ses amis l’Association l’ « Enfance recueillie » pour la prise en charge scolaire de certains enfants issus des familles vulnérables ; il a confié à sa famille certains enfants orphelins pour les élever. C’est à ce titre qu’il a fondé le collège KIZITO ANUARITE comme œuvre pastorale en faveur des démunis.
Boss s’est occupé aussi de l’encadrement des couples.C’est ainsi qu’il a fondé l’ « Amical Boss » : l’Association de tous les couples dont il a célébré le mariage sacramentaire. Il se réunissait tous les mois avec eux, célébrant pour eux  l’eucharistie,  leur proposant notamment l’adoration du Saint Sacrement, les retraites spirituelles et les moments de détente en groupe.
Monsieur l’Abbé Boss était l’accompagnateur spirituel de nombreux jeunes séminaristes, prêtres, religieux, religieuses. Il a été sollicité à plusieurs reprises pour l’animation des retraites spirituelles pour des religieux et religieuses et certains diocèses. Il le faisait chaque fois avec un sens remarquable de disponibilité et responsabilité pour la croissance spirituelle des retraitants.
Brillant Professeur, excellent pédagogue, il a donné de son temps à enseigner la morale sociale et à encadrer des étudiants pour leurs travaux académiques.
Ce matin du mardi11 novembre 2014, le Maître de la vie est venu prendre notre ami alors qu’il était en plein travail. Certainement le Maître lui a dit ces paroles : « Bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton Maître. Nous garderons toujours frais dans nos mémoires et chaud dans nos cœurs le souvenir vivant et vibrant de cet « apôtre des jeunes » qui nous quitte en habit de service.  Heureux es-tu cher Boss car Le Maître est venu te trouver en habit de service.

Abbé Léonard Santedi
Biographie de monsieur l’abbé Pierre Bosangia
Naissance, Etudes et Responsabilités pastorales
– Né à Kinshasa le 21 juillet 1960, de Papa Ile et de Maman Agathe Bosengia, M. l’Abbé Pierre Bosangia Ile Bongonda, affectueusement appelé Boss, est le 5ème d’une famille de 9 enfants dont 2 filles et 7 garçons.
– Il a fait ses études primaires à l’école primaire Saint Jean Berchmans(de 1966 à 1972) et ses études secondaires au Collège Saint Raphaël (de 1972 à 1978). Il entre au Petit Séminaire Saint Jean-Marie Vianney en 1975. Après l’obtention de son diplôme d’Etat en 1978, il est admis au Grand Séminaire de Philosophie Saint André Kaggwa (1978 – 1981). Il obtient le diplôme de Graduat en philosophie. En 1981, il est admis au Grand Séminaire Jean-Paul Ier et entreprend des études de théologie à la Faculté de théologie catholique de Kinshasa. Il obtient son Diplôme de Licence Canonique en Théologie en 1986.
–  Il est ordonné prêtre de l’Archidiocèse de Kinshasa le 1er août 1985. Après son ordination, Son Eminence Le cardinal Joseph Albert Malula, le nomme successivement, Directeur des études (de 1985 à 1986) et Recteur (de 1986 à 1988) du Petit Séminaire et de la Propédeutique Saint Jean- Marie Vianney.
–  En septembre 1988, il est envoyé en France pour poursuivre ses études de doctorat en théologie à l’Institut catholique de Toulouse. En 1992, il obtient son Doctorat en théologie morale avec la Mention grande distinction et décroche en même temps le diplôme d’Etudes internationales et de pays en développement de l’Université des Sciences sociales de Toulouse. Pendant ses études doctorales, il a dirigé le Centre d’études africaines de Toulouse et a fondé la Communauté catholique congolaise de Toulouse.
– De retour au pays, il est nommé  Recteur de la Propédeutique cardinal Malula (de 1992 à 1993), Econome adjoint de l’Archidiocèse de Kinshasa (de 1993 à 2002), Econome général de l’archidiocèse (de 2002 à 2009), Directeur du Centre Pastoral diocésain Lindonge (de 2010 à 2013).
– Enfin en octobre 2013, il a été nommé 1er Secrétaire Général Adjoint Du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar(SCEAM) dont le siège se trouve à Accra au Ghana.C’est cette mission qu’il a assumée avec joie et en toute responsabilité jusqu’à ce mardi 11 novembre 2014  jour de sa mort.

II. Initiatives Pastorales
– En 1979, l’Abbé Pierre Bosangia est dans l’Equipe de 8 séminaristes qui vont fonder le Groupe Kizito et Anuarite (Groupe KA). Mais c’est lui qui s’engagera davantage à donner à cette pastorale son développement optimal et son rayonnement en dehors de Kinshasa et au-delà de nos frontières. Il va pour cela créer la Fondation KA, chargée de penser le développement du Groupe KA. Il va également accompagner les Anciens KA, à travers les groupes ASSAKA (Association des anciens Kizito et Anuarite). Avec ces anciens KA, il va mettre en place plusieurs initiatives : l’orchestre  et le groupe de joyeuses, la Revue des jeunes KA et des nouvelles éditions de l’ouvrage Initiation KA, l’encadrement des enfants du mouvement MIGDAD, La formation et l’encadrement des Clans KA en dehors de la RDC, notamment en Angola, au Gabon, au Congo Brazza, en Belgique, en Angleterre, si bien qu’en ce jour, ces Clans sont présents à ces funérailles
ou, lui rendent hommages dans leur pays.
– Comme Professeur, l’Abbé Boss, est un excellent pédagogue et un  travailleur zélé. Il a enseigné la morale sociale à la Faculté de théologie de l’Université catholique du Congo, au grand Séminaire Jean XXIII, à l’IFAD. Il a dirigé plusieurs travaux de fin de cycle de graduat et des mémoires de Licence, à la Faculté de théologie et à la Faculté d’économie et développement de l’Université Catholique du Congo. Il a à son actif plusieurs publications scientifiques, dont l’ouvrage La Charité qui libère, publié aux éditions Le Sénevé en … Il laisse sous presse deux ouvrages. Foi et développement, ainsi que François Perroux et la théologie sociale…. C’est dans le cadre de sa mission d’universitaire qu’il a été élu Membre puis Président de la Fondation Vanneste, organisme qui octroie des Bourses d’études pour aider des jeunes étudiants démunis.
– Comme pasteur, l’Abbé Boss s’est préoccupé également de l’encadrement des couples. C’est ainsi qu’il a fondé l’ « Amical Boss », c’est l’Association de tous les couples dont il a célébré le mariage sacramentaire. Il se réunissait tous les mois avec eux, célébrant pour eux  l’eucharistie,  leur proposant notamment l’adoration du Saint Sacrement, les retraites spirituelles et les moments de détente en groupe. D’autres prêtres se sont inspirés de cette initiative pour créer des groupes similaires, pour l’accompagnement des couples
– Monsieur l’Abbé Boss, était l’accompagnateur spirituel de nombreux jeunes séminaristes, prêtres, religieux, religieuses. Il a été sollicité à plusieurs reprises pour l’animation des retraites spirituelles pour des religieux et religieuses et certains diocèses.
– Il avait une grandeur d’âme exceptionnelle pour venir en aide aux autres. Il n’hésitait pas de confier à sa famille des enfants orphelins qu’il entendait aider. C’est ainsi qu’avec deux de ses amis, il a fondé l’ « Association Enfance Recueillie », pour la prise en charge scolaire de certains  enfants issus des familles vulnérables. Il a été le Trésorier du Bureau national catholique de l’Enfance depuis 2011.
–  Comme éducateur, soucieux de l’encadrement de la jeunesse, il a fondé à la périphérie de Kinshasa, dans le quartier Ndjili Brasserie, le Collège Kizito Anuarite, avec un internat pour jeunes garçons et filles. La première promotion des jeunes de ce collège a présenté les examens d’Etat l’année scolaire 2013-2014. C’est son souci pour cette œuvre qui lui faisait dire qu’à sa mort, en lieu et place des fleurs, il est mieux qu’on fasse une offrande pour que les jeunes du collège Kizito et Anuarite ne manquent pas à manger et pour assurer une formation de qualité à ce jeune.
– L’abbé Boss achève sa vie comme 1er Secrétaire général adjoint du SCEAM, chargé de l’Evangélisation. A ce titre il pilotait l’initiative d’une grande rencontre continentale des responsables des mouvements des jeunes et des enfants. Cette rencontre est prévue pour le mois de mars 2015 à Kinshasa. Nous demandons aux responsables du SCEAM, de ne pas annuler cette rencontre, bien au contraire de permettre aux responsables de la jeunesse africaine de se rencontrer à Kinshasa en mémoire de l’Abbé Pierre Bosangia, cet Apôtre de la jeunesse qui vient de nous quitter en nous laissant ce message fort : « La fidélité à ses engagements honore l’homme et le rapproche de son seigneur ».
Biographie établie par Monsieur l’Abbé Léonard Santedi

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

*