Hier au Palais du peuple : la mémoire de Kester salué par tout Kinshasa

0
80

kester2La petite pluie d’hier matin suivie de la canicule n’a pas empêché les Kinois de rendre un dernier hommage au compositeur de « Dikando ».  Le public venu assister aux obsèques de l’ancien sociétaire de Viva la Musica  s’est beaucoup plaint de l’excès de zèle des forces de l’ordre, qui prenaient souvent un malin plaisir à brutaliser quasiment tout le monde , à savoir,  journalistes, artistes musiciens et badauds.  Comme pour la journée de samedi, la cour du  Palais du Peuple a refusé du monde hier dimanche 2 mars 2014.  Parmi les créateurs des œuvres de l’esprit, on a compté  Noel Ngiama, Adolphe Dominguez, Elombe, Tshala Muana….

 Présents  à l’hémicycle de Lingwala le samedi 1er mars 2014 , Aubin Minaku, Banza Mukalay, Kimbuta…., étaient également là hier.  Le Premier Ministre Matata, lui, est arrivé sur les lieux  peu après 10 heures.

Appelés à déposer leurs couronnes de gerbes des fleurs, Matata, Aubin Minaku, Adolphe Muzito, les membres du Cabinet du Chef de l’Etat, le ministre Banza….. se sont acquittés de cette obligation.

La décoration  à titre  posthume d’Emeneya  d’une médaille en or  de mérite civique a constitué le fait le plus marquant  de cette première partie de la journée.

«La raison de notre présence en ce lieu  est motivée dans le but de reconnaître le mérite d’un des dignes fils du pays qui a rendu de bons et loyaux services à la nation à travers ses œuvres musicales », a affirmé  le général major  Shulungu, chancelier des Ordres Nationaux.  Il a  rappelé que le défunt  a  déjà  été  décoré de son vivant mais sur instruction du Chef de l’Etat, il lui a  été  demandé de  décerner  au disparu à titre posthume une autre distinction similaire pour ses mérites en art, a précisé  ce galonné des Fardc.

Geste peu élégant

Dans le chapitre des discours, il y a eu le mot de remerciement d’un des enfants d’Emeneya à l’endroit des autorités  politiques du pays, des Congolais et d’autres personnes pour tout ce qu’ils ont fait pour honorer le défunt.

            Un membre de la famille biologique a abondé dans le même sens, précisant qu’Emeneya a porté haut le nom de Mubiala.

«Tu resteras à jamais vivant parmi nous…», a-t-il ajouté.

Le gouverneur Kimbuta a fait savoir que trois mois après la disparition de Tabu Ley, une autre icône de la musique africaine vient à son tour de nous quitter.

Il a relevé  que grâce à la sueur de son front, le disparu est parvenu à se faire une place au soleil.

Il  a émis le vœu de voir l’élan de cœur manifesté à l’endroit de l’illustre disparu se déporter vers la veuve et les 11 orphelins.

André Kimbuta révélé que le terrain municipal de Bandal s’appellera désormais Stade King Kester Emeneya et confirmé l’érection d’un monument à Kikwit en mémoire du défunt. Enfin , il s’est excusé auprès des artistes musiciens pour les désagréments qu’ils ont connus dans l’organisation.

 Baudouin Banza a lui aussi vanté les qualités artistiques de l’illustre disparu qui fut aussi un grand sapeur.

            Il a souhaité voir les artistes musiciens s’inspirer de la vision du disparu  qui était un grand travailleur.

            Au moment où le cortège officiel s’apprêtait à quitter les lieux, le numéro un de Wenge BCBG a fait son apparition au Palais du Peuple. Les fans de JB Mpiana ont exulté mais personnes étaient indignées.  Accompagné de Seguin Mignon, l’intéressé  était bloqué par les policiers. Après une brève altercation, les forces de l’ordre l’ont laissé passer.

 Le cortège officiel, et le convoi funèbre ont quitté le Palais du Peuple vers 13 heures.

Reconnaissance

            Voulant voir pour la dernière fois celui qui les a  bercés avec sa musique, des Kinois se sont placés en grand nombre  tout au long du parcours qu’a emprunté le convoi funèbre jusqu’au lieu d’inhumation. Une foule en délire , composée en majorité des jeunes, ne cessait de manifester son émotion au passage des bus transportant les membres de la famille du disparu, et du corbillard où se trouvait le corps d’Emeneya…

            Wazekwa a été aperçu dans la concession de la Nécropole. La maman d’Emeneya, la veuve, Jolly Mubiala, jeune frère de Kester…. s’étaient abrités dans la tente réservée à la famille, amis et connaissances. Du côté des autorités, il y avait Aubin Minaku, Kimbuta, Théophile Mbemba….

C’est vers 15h30 que le corbillard escorté par des vigiles de «Likonzi Protège» s’est arrêté  près du caveau  aménagé pour King Kester Emeneya.

            Ces moments pathétiques étaient marqués par une courte prière de l’abbé Koko, le témoignage d’un proche du disparu qui a affirmé  que le compositeur de «Nzinzi»  est devenu chrétien quelques mois avant sa mort et enfin l’exécution de « Nzila velela » par Jolly Mubiala.

            La tombe d’Emeneya se trouve en face de celle de Ndombe Opetun.

Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*