Henri Mova Sakani « connecte » le PPRD à l’INPP

0
211

militants_pprd2Une semaine après le Président de la Commission Commerce, Petites et Moyennes Entreprises de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Kasembo Nyembo, et l’Administrateur Délégué intérimaire Kimona Bononge, c’est au tour du Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le développement (PPRD), Henri Mova Sakani, d’effectuer jeudi 23 juillet 2015, le déplacement de Limete.

            Au menu : un partenariat actif entre le parti présidentiel et l’Institut national de préparation professionnelle (INPP). Tout a commencé par une visite guidée des filières de cet établissement, notamment : Froid et climatisation, Electricité, Electronique, Bâtiment et Génie, Photovoltaïque et Energies renouvelables, Maintenance des ordinateurs et Programmation, Mécanique générale, Mécanique Auto, Ajustage et Soudure, Maçonnerie, Plomberie.

            Au terme de la visite guidée, le Secrétaire général du PPRD, manifestement très satisfait et rassuré, a déclaré que depuis l’Europe où il se trouvait, plus précisément de la Belgique où il était comme Ambassadeur de la RD Congo, il suivait les performances de l’INPP, qu’il a attribuées  à l’esprit d’innovation de son Administrateur-Directeur Général, Maurice Tshikuya Kayembe. « Je suis donc venu voir de mes propres yeux et saluer l’excellent travail qui se fait ici », a-t-il martelé, avant de poursuivre : « Un général a besoin de bonnes troupes. Et, moi qui suis à la tête d’un parti qui prône la reconstruction du pays, j’ai besoin de bonnes troupes, de bâtisseurs qui ne sortiront que d’ici à l’Institut national de préparation professionnelle».

            Paraphrasant notre hymne national, « nous bâtirons un pays plus beau qu’avant », Henri Mova Sakani a émis le vœu ardent de voir les Congolais devenir les artisans de la reconstruction de leur propre pays. « Car, a-t-il souligné, il n’y a que le travail qui fait la grandeur d’une nation ». Bien plus, le Secrétaire général du PPRD reste convaincu que la classe moyenne congolaise viendra de l’INPP. Fort de toutes ces considérations, Henri Mova Sakani a annoncé l’envoi imminent des jeunes de son parti politique à l’INPP pour des formations accélérées, afin de leur permettre de participer à la reconstruction nationale en cours. Ces futurs stagiaires seront formés dans les filières techniques : l’Electricité, l’Electronique, la Maçonnerie, la Menuiserie, ainsi que la Mécanique Automobile.

            Le Secrétaire général du PPRD a, enfin, encouragé l’ADG Maurice Tshikuya Kayembe et tout son Comité de gestion, de  même que les cadres et agents à persévérer dans cette lancée, à relever le défi de la qualité de la main-d’œuvre nationale, qui a toujours fait défaut dans la plupart de nos entreprises.

Michel  LUKA