Haut-Uélé : Nangaa sollicite l’appui des chefs religieux et coutumiers

0
51
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Corneille Nangaa Yobeluo, poursuit sa tournée de supervision opérationnelle de proximité dans la province du Haut-Uélé. Après la ville d’Isiro, il est arrivé hier lundi 06 fevrier dans le territoire de Wamba où la CENI entend enrôler 250.000 électeurs dans le cadre de l’opération de révision du fichier électoral. Il était aussi question de sensibiliser la population de cette contrée, principalement les confessions réligieuses et les autorités traditionnelles, sur le processus de révision du fichier électoral.

Le président de la Ceni a profité de cette tournée pour s’entretenir avec le gouverneur ai de cette province, Guillaume Leu, sur la sécurisation du processus électoral ainsi que du personnel et des kits électoraux.  Ce représentant du gouvernement provincial l’a assuré que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour le bon déroulement de l’enrôlement et promis de tout mettre en œuvre pour éradiquer les poches d’insécurité, surtout vers le village « Selesele ».
Après ces échanges, la délégation de la Ceni s’est rendue à la Congrégation  des Petites Sœurs de l’Evangélisation. Un seul message leur a été délivré, celui de sensibiliser les femmes et surtout les filles-mères à s’approprier cette opération qui se passera dans 243 centres d’inscriptions.
Tenant à impliquer toutes les couches sociales du territoire, le président de la CENI s’est par la suite entretenu avec les autorités coutumières des 10 chefferies et d’un secteur qui composent ce territoire. Il a reçu un soutien inconditionnel des précitées, qui ont promis de sensibiliser la population de leurs chefferies à s’enrôler massivement.
            Il sied de noter que la Commission Electorale Nationale Indépendante attend enrôler au total 990.000 électeurs dans la province du Haut-Uélé, dans un délai de trois mois. Les 666 centres d’inscriptions mis en place sont repartis dans les 6 territoires que compte cette province. il s’agit notamment de Dungu, Farage, Niangara, Rungu, Watsa,  et Wamba.
Perside Diawaku