La hausse du prix du carburant fait monter la tension à Goma

0
128

Les habitants de la ville de Goma se sont réveillés hier lundi 24 octobre sous une forte tension. Les taximen et motards étaient en colère à cause de l’augmentation du prix du litre de carburant qui est passé de 1.200 Fc à 1.600 Fc. Ils ont aussitôt déclenché une grève qui
a paralysé le secteur du transport en commun.

Durant la matinée du lundi 24 octobre 2016, seuls des véhicules des privés étaient visibles sur les artères de la ville et ses environs. Les grévistes ont manifesté leur mécontentement à Ndosho, « Entrée président » et carrefour TMK (axe Goma-Sake). Vue la situation, la course en moto se négociait entre 500 FC et 1000 FC au centre-ville.

La coordination de la société civile du Nord-Kivu a réagi en ces termes : « Nous avons constaté que cela était perceptible depuis le samedi, vu que la population se sentait mal à l’aise face à la hausse de taux de change, des prix du carburant et des cartes prépayées. Tout ceci frustre. Nous demandons aux autorités provinciales de s’asseoir avec les opérateurs économiques pour trouver un terrain d’attente avant que les décideurs au niveau national trouvent une solution. Vous n’ignorez pas que nous sommes toujours dans une situation de guerre dans les territoires de Beni, Lubero, Rutshuru et si cette crise s’ajoute, la situation sera invivable au Nord-Kivu. Les services de sécurité risquent d’être débordés et
pourtant la priorité est en ce moment la traque des groupes armés dont ADF, qui déstabilisent notre province.
D.N