Harcèlement médiatique des mandataires : l’ANEP écrit au CSAC

0
81

csacEn cette période où, le gouvernement et les décideurs du pays sont, tous focalisés sur la gestion des  mandataires au sein des établissements publics et des entreprises du portefeuille, certains médias s’adonnent au harcèlements de ces derniers. 

  Le but principal de cette guerre médiatique livré aux mandataires par certains organes de presse, est de discréditer les gestionnaires dedits entreprises et établissements publics.

     Raison pour laquelle, l’Association Nationale  des Etablissements Publics et Entreprises du Portefeuille (ANEP) est monté au créneau la semaine dernière, en adressant une correspondance aux différentes instances de la République auxquelles les maisons et organes de presse sont redevables.

     Cette correspondance était signée en date du 09 janvier 2015, par le professeur  Richard Ngub’Usim Mpey-Nka, administrateur secrétaire exécutif, et Patrick Ngulu Mbiobawhul, directeur technique. Elle a pour objet : «Harcèlement des Mandataires Publics par les médias ».

    Dans cette lettre, l’Anep relève deux faits majeurs, dont les droits des mandataires en tant que «citoyen congolais» et rappelle aux destinataires que ce problème ne datent pas d’aujourd’hui. C’était déjà le cas en 2008, 2009 et 2012. Après quelques mois de quiétude la «guerre» est de nouveau ouverte.

Kinshasa, le 09 janvier 2015

 

Transmis copie pour information à :

 

– Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat « Avec l’expression de nos Hommages les plus déférents» – Messieurs les Honorables Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement « Avec l’expression de notre Très Haute Considération»

– Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre des PTT-NTIC Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale – Son Excellence Madame le Ministre du Portefeuille – Son Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et Médias Son Excellence Monsieur le Ministre de la Justice, Droits Humains et Garde des Sceaux – Son Excellence Monsieur le Ministre de Transports et Voies de Communication

– Son Excellence Monsieur le Ministre des Mines

– Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Industrie – Son Excellence Madame la Ministre du Commerce

– Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Energie et Ressources Hydraulique

– Son Excellence Monsieur le Ministre des Hydrocarbures Monsieur le Procureur Général de la République Monsieur le Président de l’UNPC Madame la Présidente de l’ANEP

– Mesdames et Messieurs les Membres de l’ANEP (Tous) à KINSHASA

– A Monsieur le Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à Kinshasa / Gombe

N/Réf. ANEP/SEC.EX/DT/02/002/2015

 

Concerne: Harcèlement des Mandataires Publics par les médias

 

Monsieur le Président,

Nous avons l’honneur de venir, une fois de plus, exprimer nos regrets au sujet du harcèlement dont sont victimes les Mandataires des Etablissements Publics et Entreprises du Portefeuille par Médias interposés.

Nous profitons de l’occasion pour rappeler qu’en 2008, 2009 et 2012, l’ANEP avait déjà saisi votre Institution ainsi que Son excellence Monsieur le Ministre de la Justice à ce sujet. Nous vous remercions de ce qui a pu être fait.

Malheureusement, après un temps d’accalmie, les mêmes mains obscures internes et externes aux Entreprises, habituées à instrumentaliser la presse ont repris leur besogne. Aussi, une certaine presse en mal du sensationnel s’active-t-elle à faire chanter des mandataires par des articles à plusieurs égards diffamatoires.

Comme indice du chantage, ces articles sont souvent précédés des «sms» des journalistes adressés aux Mandataires ciblés pour marchandage.

En cette période où l’on parle de plus en plus de la mise en place des Mandataires au sein des Etablissements Publics et des Entreprises du Portefeuille, comme d’habitude, la pratique de dénonciation des Mandataires s’accélère.

Au-delà du droit reconnu par la Loi aux Mandataires de pouvoir saisir les Instances Judiciaires, notre Association sollicite encore une fois votre intervention personnelle afin de sensibiliser la Corporation pour mettre fin à cette pratique qui discrédite en même temps la Presse tout entière.

Nous sommes convaincus que votre habituelle collaboration permettra, non seulement de rappeler à l’ordre les membres de votre corporation, mais aussi de mettre hors d’état de nuire cette espèce des journalistes à la recherche d’un sensationnel lucratif.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération distinguée.

 

POUR L’ANEP :

Le Directeur Technique, L’Administrateur Secrétaire Exécutif,

 

 

Patrick NGULU MBIOBA WHUL Prof. Richard NGUB’USIM MPEY-NKA