Groupe Parlementaire UDPS et Alliés : Samy Badibanga persiste et signe : Serge Mayamba radié !

0
201

Serge-MayambaLe député Serge Mayamba vient de monter une fronde contre le président  du groupe parlementaire UDPS et Alliés, Samy Badibanga,  à la suite de sa déchéance pour cause de participation aux Concertations nationales, violant ainsi les consignes de leur plateforme politique. Dans une déclaration parvenue à la rédaction du journal Le Phare, Samy Badibanga a fait savoir que l’élu de Tshangu ne fait plus partie du groupe UDPS et Alliés depuis le 17 octobre 2013.

C’est l’une des conséquences, soutient-il, des Concertations nationales auxquelles une dizaine de députés de ce groupe parlementaire avaient participé, contrairement à la prise de position du groupe rendue publique le samedi 31 août au Palais du peuple.

Selon le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés, Serge Mayamba apparaissait comme le meneur de ce groupe, après s’être isolé dans un passé récent lors du débat surréaliste sur la « rebaptisation » du groupe en «UDPS et Alliés », en lieu et place de «UDPS –FAC ».

« Loin d’être anodine, cette bataille illustrait la volonté de Mayamba de prendre le contrôle du groupe en vue de le mettre au service de l’ambition de Vital Kamerhe comme porte-parole de l’Opposition, alors que le groupe avait jeté son dévolu sur son président », a-t-il martelé.

Dans la correspondance adressée à Mayamba, Badibanga s’appuie, pour justifier sa décision, sur l’article 5 du règlement intérieur du groupe parlementaire UDPS et Alliés qui stipule que « la démission d’office s’opère par le constat fait par le bureau de la cessation effective de la participation aux activités du groupe pendant plus d’un an sans justification ».

«Conformément à cette disposition, poursuit-il, «le président du groupe parlementaire a noté que suite à son absentéisme, le député précité s’écarte par sa conduite des options politiques du groupe ainsi que des règles éthiques qui le régissent suivant l’article 32 du règlement intérieur ».

Vu ce qui précède, Samy Badibanga a pris acte de la démission d’office de Serge Mayamba, tout en le mettant en garde contre tout éventuel usage abusif de la dénomination de leur regroupement politique.

Des sources proches de ce groupe parlementaire signalent que 9 autres députés frondeurs ont été invités à présenter leurs moyens de défense pour avoir participé aux concertations nationales, marchant ainsi à l’encontre de l’option levée par le groupe.

Pour certains observateurs de la scène politique congolaise, intervenant à la veille de la formation annoncée du gouvernement d’union nationale, cette exclusion vient compromettre l’ambition de Serge Mayamba de briguer un poste stratégique au nom du groupe UDPS et Alliés, première force de l’Opposition à l’Assemblée nationale.

ERIC WEMBA

LEAVE A REPLY

*