Grève des magistrats : communiqué du SYMCO

0
89

Le Syndicat de la Magistrature du Congo « SYMCO » en sigle, tient à réagir par rapport au comportement affiché par certains Magistrats depuis le 04 Novembre 2014, invitant leurs collègues Magistrats d’entrer en grève illimitée :
– De source digne de foi, il se révèle que le mouvement d’agitation des Magistrats est engendré par des SMS anonymes qui revendiquent la somme de 1670$ pour traitement mensuel du Magistrat le moins gradé tel qu’annoncé par le Chef de l’Etat ;
– Le SYMCO rappelle que la question relative aux traitements des Magistrats a fait l’objet de plusieurs séances d’harmonisation avec des autorités poIitico-judiciaires en présence des délégués de tous les Syndicats agréés des Magistrats ainsi que du cahier de charges préparé par le SYMCO et adressé à l’intention du Président du Conseil Supérieur de la Magistrature et Premier Président de la Cour Suprême de Justice, dans l’ordre et le respect de la hiérarchie et de l’éthique des Magistrats en République Démocratique du Congo ;
– D’ailleurs, pour des raisons de transparence, le Président du Conseil Supérieur de la Magistrature n’a cessé de tenir des réunions avec les représentants des Syndicats en vue de leur annoncer l’état d’avancement de toutes nos revendications en .général et celui de traitement des Magistrats en particulier ;
– Cependant, le SYMCO dénonce et désapprouve la démarche amorcée par certains Magistrats pour présenter leurs revendications à la suite des SMS anonymes au mépris et méconnaissance des interlocuteurs agréés et reconnus (Syndicats des Magistrats) par le CSM ;
Le SYMCO rappelle que la rue et la presse ne sauraient pas être de voies appropriées pour canaliser les revendications des Magistrats bien que légitimes ;
– Le SYMCO interpelle les Chefs de juridiction et d’office de s’assumer pour permettre à ceux des Magistrats qui travaillent régulièrement de rendre justice dans la sérénité en toute sécurité ;
–       Le SYMCO invite ceux des Magistrats qui ont déserté leurs Offices et Bureaux à les regagner pour la dignité du corps de la Magistrature.
–       Le SYMCO rassure qu’avec les autres Syndicats, les revendications des Magistrats seront encore une fois soumises aux autorités du CSM.

Fait à Kinshasa, le 06/11/2014

Pour le Comité Exécutif du SYMCO

Philippe Kayumba N’Kudi
Président
Alphonse Kiwi Kilonda Nyembo
Secrétaire Général

LEAVE A REPLY

*