« Gratuité de l’enseignement primaire et des soins de santé pour les femmes enceintes au Burundi », révèle le président burundais en visite à Kinshasa

0
28

Le président burundais vient d’effectuer, du mardi 13 au jeudi 15 avril 2010, une visite d’amitié à Kinshasa.  Pierre Nkurunziza a eu hier mercredi 14 avril 2010, une journée fort chargée marquée par un long entretien avec son homologue congolais, et ponctuée par la visite de quelques sites des travaux de Cinq chantiers de la république. Dans la foulée, il s’est également entretenu avec le Premier ministre Adolphe Muzito et des hommes d’affaires congolais.

Au Palais de la nation, le président burundais a longuement échangé avec son homologue congolais Joseph Kabila sur plusieurs questions d’intérêt commun touchant notamment à la sécurité aux frontières communes et au renforcement des liens d’amitié et de coopération dans divers secteurs.

Les deux chefs d’Etat en ont profité pour souligner leur détermination à normaliser davantage les relations diplomatiques entre Bujumbura et Kinshasa, après l’échange des ambassadeurs et avec la réouverture prochaine des consulats burundais à Bukavu et congolais à Bujumbura, et à favoriser le développement des contacts entre les hommes d’affaires des deux pays.

Auparavant, le président burundais a eu au salon Lubumbashi du Grand Hôtel Kinshasa, un entretien avec le Premier ministre Adolphe Muzito qui était en compagnie des dirigeants de la FEC et de quelques hommes d’affaires congolais. Au centre de ces échanges, il a été question de nombreuses opportunités d’affaires que regorge la république de Burundi et qui pourraient profiter aussi bien aux hommes d’affaires congolais et que burundais.

Mercredi soir, un dîner a été offert en l’honneur de l’hôte du président Joseph Kabila. Lors du toast prononcé à cet effet, le chef de l’Etat congolais a rappelé le long entretien qu’il a eu dans la journée avec son homologue burundais sur les questions d’intérêt commun liées particulièrement au renforcement de la sécurité aux frontières communes et au développement des deux pays dans le cadre de leurs organisations régionales. 

Kabila Kabange s’est réjoui d’autre part de la convergence des vues qui s’est dégagée entre lui et son hôte quant à la poursuite des efforts de normalisation des relations diplomatiques, dans l’intérêt de la promotion et du développement des activités économiques, culturelles et sociales entre les populations congolaise et burundaise.

Le président congolais s’est aussi félicité du séjour de son hôte burundais à Kinshasa qui bien que bref, est une occasion pour renforcer les liens séculaires existant entre les peuples congolais et burundais. Il a annoncé la tenue prochaine de la 4 ème Commission mixte RDC – Burundi, au cours de laquelle seront abordées plusieurs questions d’intérêt commun, avant de formuler le vœu de faire preuve ensemble d’innovations, afin d’élargir les relations de coopération et de bon voisinage.   

Joseph Kabila a exprimé à ce sujet, son intérêt particulier pour les échanges fructueux que son homologue a eus avec les milieux d’affaires congolais. Echanges qui, il l’espère, pourront asseoir les partenariats commerciaux entre le Burundi et la RDC et être profitables a leurs peuples respectifs.

La paix étant une donne nécessaire pour nos deux pays confrontés les défis du développement, le président congolais a insisté pour sa restauration en RDC et au Burundi et promis d’œuvrer pour assurer ensemble le progrès des deux pays. 

 « Chez vous, nous nous sentons comme chez nous !»

Dans sa réponse, Pierre Nkurunziza s’est fait un point d’honneur en soulignant les liens exceptionnels qui unissent les peuples congolais et burundais et la nécessité de cimenter ces relations de fraternité et de coopération entre les deux pays.

«  Chez vous, nous nous sentons comme chez nous », a-t-il martelé avant d’ajouter que pour lui, ce jour est arrivé pour restaurer le climat de confiance marqué par l’arrivée de l’ambassadeur congolais Banamuhere à Bujumbura et de l’ambassadeur de son pays à Kinshasa. A ce sujet, il a également souhaité la réouverture du consulat de Burundi à Bukavu.

Au chapitre de ces relations d’amitié, Pierre Nkurunziza a salué les efforts inlassables des autorités congolaises dans les événements qui se sont produits dans son pays, ainsi que le soutien inconditionnel qu’elles ont exprimé en faveur du retour de la paix au Burundi.

Son pays étant engagé dans un vaste chantier de la reconstruction et de réconciliation nationale, le président burundais s’est félicité d’annoncer la panoplie des mesures prises par son gouvernement dans plusieurs domaines, notamment la mise sur pied dans les tout prochains jours, de la Commission vérité et réconciliation, la gratuité de l’enseignement primaire, celle de soins de santé pour les mères et les enfants jusqu’à un certain âge et tant d’autres. Son peuple a fait siens les travaux de construction des infrastructures sociales, sans faire appel à l’aide extérieure. C’est dans ce cadre qu’il a dévoilé le projet de construction de  1.500 écoles et des établissements de soins de santé dans son pays.

Le président burundais a évoqué la participation de son pays aux opérations de maintien de la paix dans plusieurs pays africains, notamment en Somalie et au Tchad.

Quant aux perspectives d’avenir, Pierre Nkurunziza a évoqué l’approche des élections pour lesquelles des efforts sont déployés pour qu’elles soient meilleures par rapport à celles de 1993 et 2005. A cette occasion, il a lancé une invitation aux observateurs internationaux à venir assister son pays dans ce domaine et a formulé le vœu de voir les autorités congolaises accompagner le Burundi dans son processus électoral.

Il a profité de cette occasion pour non seulement réaffirmer sa volonté de consolider davantage les relations exceptionnelles entre les peuples burundais et congolais qui ont des ancêtres communs, mais invité les hommes d’affaires congolais à visiter son pays qui regorge de beaucoup d’opportunités d’affaires.

Pour terminer, une invitation a été lancée à Joseph Kabila à visiter le Burundi, visite pour laquelle son homologue burundais ne manquera pas de lui témoigner toute sa reconnaissance. Enfin, Pierre Nkurunziza a loué Dieu pour sa visite en RDC et prié le Tout-Puissant qu’il bénisse le président congolais et son peuple et puisse les combler de ses bénédictions.

C’est en principe aujourd’hui que le chef de l’Etat va regagner son pays au terme de sa visite d’amitié à Kinshasa.

         J.R.T.        

 

LEAVE A REPLY

*