Gouvernement : Mova remplace Ramazani Shadari

0
334

Le gouvernement Tshibala a connu, hier mardi 20 février 2018, une
légère retouche avec le limogeage d’Emmanuel Ramazani Shadari, qui
exerçait les fonctions de Vice-Premier ministre et ministre de
l’Intérieur et Sécurité, depuis mai 2017.

Il est remplacé au poste par Henri Mova Sakani, Secrétaire Général du
PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie).
L’ordonnance présidentielle est restée muette quant aux griefs mis à
charge du partant, qui venait pratiquement après le Premier ministre
en terme de préséance.
La sortie inattendue de Ramazani Shadari étonne plus d’un
observateur, car l’homme était au cœur du dispositif sécuritaire du
pays, avec des missions intempestives dans les points chauds de la
république (Kasaï, Ituri, Beni, haut-Katanga). Il était également
impliqué dans le chambardement des gouverneurs, vice-gouverneurs de
provinces et même des animateurs des bureaux des Assemblées
provinciales. Il était également en première ligne dans l’interdiction
et la répression des marches pacifiques des forces politiques et
sociales exigent l’application intégrale de l’Accord de la Saint
Sylvestre.
Son successeur au poste, Henri Mova, ancien ministre de l’Information
et des Transports et ancien ambassadeur de la RDC en Belgique, est
peint aussi comme un des durs du régime.
L’auteur du slogan « Tokonguluma po na Raïs » pourrait se situer dans
la continuité »  de la politique de son prédécesseur, à savoir
l’administration du territoire national avec une main de fer.

KIMP