Gombe : un ancien militaire agressif demande l’aumône

0
38
Hier mardi, vers 10 heures lorsque Sébastien,  conducteur d’une Mitsubishi-Pajero immatriculée 7122AH01, quitte l’avenue de la Gombe pour se rendre vers Socimat, il s’arrête au coin de l’avenue Batetela, attendant les feux de signalisation pour traverser de l’autre côté. Soudain, un homme âgé d’une quarantaine d’années se pointe avec un moellon en mains, l’air menaçant. Ce dernier lui demande l’aumône tout en précisant qu’il est un ancien militaire et qu’il avait très faim.
Sébastien paniqué, soulève un peu sa vitre et dit avec douceur à l’ex-militaire de jeter sa pierre pour qu’il lui donne l’argent tant désiré. L’ancien militaire jette son moellon et tend la main pour recevoir son dû. Un autre conducteur conseille à Sébastien de le chasser car quand on ne lui donne rien, il lance des pierres sur les conducteurs et agresse les piétons. De bonne foi, Sébastien tendi un billet de 500 fc à ce militaire qui lui demandait d’en rajouter. Le chauffeur n’ayant que ces 500 FC constate un crépitement de cailloux et de sable sur son pare-brise. Sans demander ni son reste ni les feux de signalisation, il s’engage sur le boulevard du 30 juin pour échapper à son bourreau, pendant que ce dernier le pourchasse avec son moellon à la main.
Au-delà des rires, des étonnements qui ont peint cet évenement, des questionnements sur la prise en charge de ces anciens militaires ont échappé de la bouche des témoins oculaires.
Ces derniers affirment que cet homme agit de la sorte tous les jours dans les grandes et petites artères de la capitale. Il vise plus les gros poissons sur le boulevard du 30 juin.
 
La liste n’étant pas exhaustive, l’on se demande quelles sont les dispositions prises pour ces anciens militaires. Bon nombre d’entre eux ont rejoint des bandes des truands communément appelés «kuluna ». Ils causent des dégâts considérables dans les rues mal éclairées et même le jour. Des groupes de malfaiteurs naissent au jour le jour partout et cela ne semble plus étonner du tout.
 
Christelle Mokando 
Mamungo
Stagiaire/IFASIC

LEAVE A REPLY

*