Goma : plus de 2.000 armes remises au ministre de la Défense

0
40

Quelque deux milles armes récupérées par l’ong PAREC dans le cadre de l’opération « arme contre 50$ », ont été remises au ministre de la Défense nationale et Anciens combattants lors de sa visite de travail dans la province du Nord Kivu la semaine dernière.

En réceptionnant cette cargaison de la mort que détenaient illégalement certains compatriotes, Charles Mwando Nsimba a invité ceux qui en gardent encore à s’en débarrasser. En retour, il a promis à la population que le gouvernement va poursuivre ses efforts de pacification de la province. Après le chef-lieu de Goma, le ministre s’est rendu dans quelques contrées de la province du Nord Kivu. Il a été respectivement à Walikale et au parc de la Rwindi.

Conférant avec les hommes de troupes déployés dans la localité de  Wanganya, territoire de Walikale, le ministre Mwando a condamné avec fermeté l’exploitation minière à laquelle se livrent certains éléments des FARDC. Il leur a rappelé l’objet de leur mission dans cette  contrée de la République, à savoir : neutraliser les éléments résiduels et autres en gestation des groupes armés qui s’adonnent à l’exploitation illégale des minerais.

Le retour de la paix permettra l’exploitation rationnelle de ces mêmes minerais mais cette fois, au profit du trésor public, a déclaré le ministre de la Défense. Toujours à Walikale, Mwando Nsimba a reçu les membres du groupe Kifuafua ayant intégré dernièrement les rangs des FARDC. Il les a invités à se mettre résolument au service du pays sous la seule autorité de la hiérarchie militaire nationale.

A la Rwindi, le ministre de la Défense s’est insurgé contre le non respect des droits humains constaté chez certains éléments indisciplinés de l’armée déployés dans le parc qui porte le même nom. En effet, des cas de viol, vol, braconnage, tracasseries, rançonnement…sont de plus en plus déplorés dans ce parc.       

Dominique Mukenza

 

LEAVE A REPLY

*