Goma a ovationné ses héros: Mamadou Ndala etBahuma

0
185

colonel_mamadou_ndala_fardc_congo_rdc_drc_army_nord_kivu_zEnsorcelée par le son, l’aéroport de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, a vibré, hier dimanche 21 septembre 2014, à l’occasion la Journée de la paix (Peace One Day). Le rappeur congolais Alexis Ndende alias « LexxusLegal », la chanteuse DetyDarba, le comédien MzeeMbukuli, l’acteur Jude Law, le présentateur Ayden et la superstar sénégalo-américaine du hip hop Akon, ont mis le feu sur l’énorme podium monté pour célébrer cette journée adoptée par tous les États membres de l’Organisation des Nations Unies. Show diffusé en direct dans le monde entier grâce à la chaine internationale Trace Africa.             En marge du spectacle, la figure emblématique du hip-hop congolais, LexxusLegal a explosé sur scène avec ses œuvres tirées des albums « Artistes Attitudes » et « l’Art de la guerre », avant de demander au public de réserver un standing ovation aux héros de Goma : les feux généraux Mamadou Ndala et Bahuma. Délire, applaudissement, hourra et cris de joie des spectateurs qui n’ont pas oublié les exploits réalisés par ces deux personnages qui ont inopinément quitté la terre des hommes en cette année 2014. Comme à l’accoutumée, LexxusLegal a imposé son rap avec ses textes revendiquant les droits du peuple face à ses gouvernants sans user de la poésie.            Electrisant à son tour le podium, Akon, de son vrai nom AliauneBadaraThiam, chanteur et producteur de RnB, a communié avec le public qui a chanté a l’unisson ses meilleures chansons contenues dans ses albums « Trouble, Konvicted, Freedom , Stadium ». Il a gagné, rappelons-le, une nomination au GrammyAward pour son single Smack That et est fondateur du  label KonvictMuzik. Il est le premier artiste en solo à avoir été classé simultanément numéro 1 et 2 du Billboard Hot 100.            Au cœur de cet événement, la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD Congo(Monusco), à travers son représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Martin Köbler, a appelé tous les groupes armés à stopper le combat et les violations des droits humains. « Il ne s’agit pas seulement de célébrer une seule journée ce 21 septembre, mais aussi réfléchir à la paix durant les 364  autres jours dans le Kivu et la RDC… » a-t-il martelé, avant d’exhorter les citoyens congolais à marquer cette journée de paix et de non-violence avec leur famille et leur communauté pour faire de la paix une réalité en RDC.         Pour sa part, le gouverneur Julien Paluku a rappelé à ses corégionnaires qu’il y a une année, Goma était sous les tirs des armes à feu. Aujourd’hui, poursuit-il, cette ville héroïque démontre à la face du monde qu’« on peut avoir un autre langage que celui des armes ». D’ores et déjà, il a solennellement lancé que les Gomatraciens sont foncièrement opposés à toute initiative qui cherchera à ramener la guerre.           Il convient de noter que Peace One Day, conformément à la résolution 55/282 de l’Assemblée générale de l’ONU, appelle à une journée de non-violence partout sur le territoire de la RDC et à travers la région des Grands Lacs. Son souhait est de voir la paix et la prospérité remplacer la peur et la violence en RDC.

TshiekeBukasa, envoyé spécial à Goma

LEAVE A REPLY

*