Genre et Développement : les médias congolais sur la bonne voie

0
53

Des journalistes congolais venus de toutes provinces ont pris part, du 10 au 11 juin 2015 à l’hôtel Invest,  dans la commune de Lingwala, au sommet national de Gender Links sur la mise en œuvre du protocole de la Communauté Economique pour le Développement de l’Afrique Australe (SADC) sur le genre et le développement. La cérémonie d’ouverture a  été présidée  par la  Secrétaire générale au ministère des Médias, qui représentait  le ministre Lambert Mende Omalanga empêché.

D’entrée de jeu, Anna Mayimona, Directrice de l’Union Congolaise des Femmes des Médias (Ucofem), a fait l’état des lieux du processus de la mise en œuvre dudit protocole en République Démocratique du Congo. Elle a indiqué que les résultats étaient favorables,  bien que plusieurs défis restent à relever, notamment le respect de la politique de 50/50 ou  50% de chances pour la femme et l’homme.

Pour sa part, Ialfine Papisy, représentante de Gender Links, a démarré son intervention en remerciant l’Ucofem  pour avoir été choisie par son institution pour le suivi de ce processus. Elle a souligné que ce sommet national permet d’analyser l’avancement des objectifs du protocole. Pour ce faire, les différents intervenants devraient proposer des pistes pour amener des changements  sur cette question. Ce sommet était par ailleurs une opportunité pour présenter le baromètre des efforts fournis et des défis qui restent à relever.

S’adressant aux participants, la Secrétaire générale du ministère des Médias les a exhortés à multiplier des efforts pour que la RDC soit bien cotée, étant donné que l’année 2015 est celle d’évaluation. Elle a aussi salué l’initiative et félicité les deux institutions organisatrices tout en émettant le vœu de voir les travaux aller plus loin et même devenir un programme incorporé dans les médias.

On retient qu’à l’issue de ce sommet, des prix seront discernés à certains professionnels des médias congolais, en vue de récompenser leurs efforts dans la couverture des activités en rapport avec le genre, conformément à l’une des 28 dispositions du Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement. Toutes les soumissions ont été publiées entre les 1er janvier et 31 décembre 2014,  concernant  les articles de fond, les opinions et analyses, les documentaires radios et télévisés,  et les émissions sur des questions d’actualité. Plusieurs thèmes ont été retenus pour ces travaux, à savoir les contenus médiatiques des radios, télévisions, journaux ; le droit constitutionnel, la paix et la sécurité ; les changements climatiques ; le gender dans le VIH/Sida ; le gender champion leadership ;  etc. Il faudrait souligner que les gagnants au niveau national vont assister au sommet régional qui se tiendra au Botswana.

            Notons que les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les 28 dispositions du Protocole de la SADC sur le genre et le Développement  touchent à leur fin cette année et le compte à rebours a déjà commencé. Raison pour laquelle, les sommets visent à : rappeler aux acteurs leurs responsabilités dans l’atteinte des objectifs d’ici 2015 ; utiliser les opportunités dans l’organisation des élections prochaines dans la région de la SADC pour demander plus d’égalité pour les femmes ; faire du lobbying pour un Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement post 2015 consolidé et qui incorpore les domaines manquants tels que le développement durable et qui renforce les engagements en faveur des droits des femmes ; créer un groupe de citoyens critiques autour du Protocole de la SADC sur le Genre, le Développement et les OMD ;  etc.

Dorcas NSOMUE