Geneviève Inagosi exhorte la CFC : « Fermons la porte à l’homosexualité ! »

0
137

inagosiLes travaux du Symposium sur la famille été ouverts hier, mercredi 22 janvier 2014, au ministère des Affaires étrangères, sous plusieurs tonalités. Après avoir souligné le caractère scientifique de ce symposium qui va susciter une réflexion profonde sur les questions de la famille, le doyen de la Faculté de droit et de sciences politiques de l’Université catholique du Congo, l’abbé professeur Marcel Ndjondjo, modérateur de la première journée, a décliné les grandes orientations de ce symposium autour de deux thématiques principales. Notamment les pratiques destructrices des valeurs familiales et plaidoyer pour la défense et la promotion des valeurs familiales.

Le président de la Communauté famille chrétienne en a profité, pour replonger l’assistance dans les origines de son mouvement qui à se débuts, regroupait une vingtaine de membres, et aujourd’hui est fier d’aligner 15.000 couples à travers toute la république et à l’extérieur du pays. La Communauté famille chrétienne décidée à défendre et promouvoir les valeurs sacrées de la famille, Léon Botolo qui bénéficie de l’appui de la hiérarchie catholique, requiert le soutien des autorités de notre pays, tout comme les institutions républicaines, auprès desquelles sa structure va mener un plaidoyer pour faire passer les lois, ainsi que certaines mesures administratives. Il s’est réjoui d’obtenir un partenariat avec l’Université catholique au Congo, à travers la faculté de droit et des sciences politiques. Ce qui a permis d’associer à la réflexion, ceux qui dispensent le savoir, ainsi que les hommes du terrain, des
religieux, magistrats, sociologues, médecins et pédagogues. Enfin, le berger de la CFC a mis en exergue les activités prévues dans le cadre du Trentenaire de son existence.

Dans son discours inaugural axé sur les valeurs familiales et situation de la famille aujourd’hui, Mgr Jean Laffitte, secrétaire du Conseil pontifical pour la famille, a indiqué d’emblée, que la grande expérience fondamentale est d’aimer et d’être aimé qui se réalise dans le mariage. Aujourd’hui, note Mgr Laffitte, beaucoup des malentendus ont induit des comportements inédits. A ce sujet, il a évoqué les textes bibliques et les réflexions des papes Jean-Paul II et Benoît XV sur les valeurs sacrées de la famille.

La grande tonalité a été donnée par la ministre du Genre, Famille et Enfant. Geneviève Inagosi s’est attardée sur la politique gouvernementale en matière de protection de la famille, et invité la Communauté famille chrétienne à poursuivre sa lutte pour la défense et la promotion de la famille. Quelques stratégies, son ministère veille à la révision du code de la famille et à l’élaboration des lois qui promeuvent les valeurs de la famille, la protection de la femme et de l’enfant. Pour sauvegarder ces valeurs, elle a exhorté la CFC à fermer la porte à l’homosexualité qui constitue une  menace pour la stabilité de la famille.
J.R.T.

LEAVE A REPLY

*