Génération Lettre des Treize Parlementaires : trois grévistes de la faim aux arrêts

0
61

La 7ème grève de la faim de l’ONGDH  Génération Lettre des Treize Parlementaires  (GLTP), contre l’esclavagisme régnant en RDC,  prévue du 27 juin (à partir de 6h00’ du matin) au 4 juillet 2014  sur la place des artistes au Rond-point de la victoire, s’est vu interrompre en sa première journée suite à l’arrestation de ses trois membres par la police de la commune de Kalamu vers 19h. Après un jour de détention passé au district de la Funa, les trois détenus, à savoir, Raphaël MukandilaNgalula, Gaultier MadikaMatungulu et Désiré Lumumba, respectivement président, secrétaire et membre de GLTP, ont été transféré à l’Inspection Provinciale de Kinshasa où ils séjournent jusqu’à présent.

         Selon les informations fournies au journal Le Phare par Marthe Modjaka, épouse de Raphaël Mukandila, cette manifestation publique de grève de la faim de l’Organisation Non-gouvernementale de Défense de Droits de l’Homme, GLTP,  consistait à collecter des signatures pour la pétition concernant les revendications ci-après : «Oui à la tension salariale de 1 à 10 entre l’huissier et le président de la république ; – Oui au versement régulier des crédits de fonctionnement et d’investissement des services de l’Etat ; – Oui à l’arrestation des 12 députés de l’affaire DGI afin de réaliser les 20 milliards de dollars des recettes propres ; – Oui à l’installation immédiate de la Cour constitutionnelle ; – Oui à l’application immédiate de la retenue à la source des 40% des recettes publiques à caractère national allouées aux provinces ; – Oui à la suppression du ministère en charge des médias et au seul maintien du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication». A en croire les documents en notre possession, en date du 23 juin 2014, la GLTP a adressé une lettre d’information au gouverneur de la ville de Kinshasa au sujet de ladite organisation avec copie pour information au bourgmestre de la commune de Kalamu, assortie d’un accusé de réception des deux instances.

         Les 5ème et 6ème grèves de la faim se sont déroulées du 28 juin 2013 au 5 juillet 2013 et du 26 juillet 2013 au 02 aout 2013  sur la place des artistes et dans les cachots de l’IPKIN et de l’ANR à Kinshasa. Et d’après Marthe Modjaka, l’histoire de l’arrestation n’est pas une première, le président et le secrétaire de la GLTP avaient déjà été arrêté et incarcéré à l’Agence Nationale de Renseignement, puis libéré suite à l’intervention de la MONUSCO.

         Rappelons que la GLTP est une Organisation non-gouvernementale qui fait référence a l’idéologie des treize parlementaires qui avaient quitté dénoncé à l’époque de la dictature de Mobutu, les inégalités sociales et les abus du pouvoir dont le peuple était victime. Et parmi les rares survivants de ces 13 personnes, on trouve encore Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, président national de l’UDPS.

Myriam IragiMaroy

LEAVE A REPLY

*