Général Bisengimana : «Sans formation, la réforme de la police ne serait que poursuite du vent »

0
380
Le commissaire général de la PNC, le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le commissaire général de la PNC,  le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le commissaire général de la PNC, le général Charles Bisengimana le 22/11/2011 à Kinshasa, lors de la présentation de six bataillons de la Légion nationale d’intervention formés par la Monusco. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Hier mercredi 2 décembre 2015, à la Maison de France, le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise, le général Charles Bisengimana, a clôturé le séminaire de formation organisé à l’intention des directeurs et chefs des services centraux, commandants des unités spécialisées et des partenaires techniques et financiers impliqués dans le volet formation de la réforme de la police.

Ce séminaire de formation sur les avancées significatives réalisées dans le volet de la mise en œuvre de la formation était organisé par la Direction Générale des Ecoles et Formation (DGEF) de la Police Nationale Congolaise, en partenariat avec l’Union Européenne, à travers le Programme d’Appui à la Réforme de la Police (PARP).

Pendant trois jours, du 30 novembre au 2 décembre 2015, ce séminaire a permis, outre l’obtention d’un niveau de compréhension  commune de la DGEF et des avancées réalisées dans le volet  formation de la mise œuvre de la réforme, de procéder à la présentation et l’explication détaillée des documents de base tels que la stratégie de formation des personnels de la PNC et le schéma directeur de formation des personnels de la PNC pour la période de 2016-2018.

Dans son allocution, le Commissaire général de la Police Nationale Congolaise a déclaré que ce séminaire tombe à point nommé parce qu’il s’agit d’un des aspects de la matérialisation  de la volonté de la plus haute autorité de l’Etat, qui a initié cette réforme, mais aussi du législateur qui l’a formalisée à travers une série de textes législatifs, dont la Loi organique du 11 août 2011 est le texte fondateur.

Le général Bisengima a indiqué que l’engagement et la détermination des uns et des autres ont permis d’atteindre les objectifs consignés dans les termes de référence de ce séminaire : « obtenir une compréhension commune des décideurs centraux de la police congolaise et des partenaires sur l’organisation, les missions, le fonctionnement et les activités de la DGEF à l’aune de la réforme.

            En même temps qu’il a félicité tous les participants au séminaire, le patron de la PNC a remercié la Programme d’Appui à la Réforme de la police Nationale Congolaise (PARP) qui accompagne cette dernière dans le processus de réforme.

            Il a souligné que cet accompagnement technique et financier est la preuve de l’intérêt que l’Union Européenne porte à faire de la police un service public qui atteigne les standards internationaux.

            « Sans formation, la réforme de la police ne serait que poursuite de vent », a conclu le général  Bisengimana.

ERIC WEMBA